Vœu du groupe « Écologie et Solidarité »

Pour l’avenir de l’Université de Grenoble

présenté par Hakim Sabri

Depuis plusieurs semaines, les étudiants et les personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ont participé massivement au mouvement de protestation contre les décrets annoncés. Le 10 février, ce sont plus de 100 000 personnes qui ont manifesté pour exprimer leurs inquiétudes quant aux réformes en cours. À Grenoble, la mobilisation reste importante contre les projets du gouvernement. En effet, ces réformes fragilisent le service public d’enseignement supérieur et de recherche, et dégradent les conditions de travail des personnels et les conditions de vie et d’études des étudiants. L’ensemble des projets du ministère (modulation des services, « mastérisation » de la formation des enseignants, réforme de l’allocation des moyens, restructuration des organismes de recherche…) sont imposés de force à la communauté universitaire.

Le Conseil Municipal de Grenoble condamne le mépris des propos tenus récemment par le Président de la République et son Ministre de l’Éducation Nationale à l’encontre de la communauté universitaire et plus généralement de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Face à la colère grandissante dans les universités, le Conseil Municipal de Grenoble demande au gouvernement de prendre la mesure de la situation et d’agir en conséquence en prenant en considération les demandes des organisations représentatives.

Le Conseil Municipal de Grenoble demande :
- Une remise à plat totale du projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs ;
- Le retrait du dispositif gouvernemental de démantèlement de la formation des enseignants et des concours pour pouvoir négocier une toute autre réforme de la formation des enseignants du 1er et 2nd degrés ;
- L’augmentation conséquente des moyens, afin de permettre un financement prenant en compte les vrais besoins ;
- Le rétablissement des emplois supprimés au budget 2009 et un plan pluriannuel de création d’emplois dans le cadre d’un budget consolidé fortement revalorisé ;
- Le refus de la précarité (CDD) par la création d’emplois stables de fonctionnaires ;
- L’arrêt du démantèlement des organismes de recherche ;
- L’abandon du projet de contrat doctoral unique ;
- La revalorisation de toutes les carrières ;
- L’amélioration des salaires avec un point d’indice indexé sur l’inflation et un rattrapage de sa perte de pouvoir d’achat pendant les 10 dernières années ;
- Une politique ambitieuse pour la vie étudiante.

Ce vœu sera transmis à la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, au Ministre de l’Éducation Nationale, au Premier Ministre et au Président de la République.

L’UMP ayant quitté la salle, le vœu est adopté. Votes :

- 41 Pour (Verts, Ades, Alternatifs / PS / PC / Go)

- 9 NPPV (Modem / PRG / 2 Démocrates Européens : B. Betto et Ariane Simiand)


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 23/02/09