Communiqué de presse du 27 mai 2013

La SAEML Alpexpo et Guy Chanal condamnés : la condamnation du « laisser-faire »

Le tribunal correctionnel a rendu son verdict dans l’affaire de harcèlement qui opposait 26 salariés de la SAEML Alpexpo à leur employeur. Ce verdict est clair, les faits sont établis, et la responsabilité tant du directeur que de la SAEML sont reconnues, puisque l’un et l’autre sont condamnés.

Nous ne commenterons naturellement pas une décision de justice. Mais nous attendons par contre que toutes les conséquences en soient tirées. A travers la condamnation de la SAEML Alpexpo, c’est aussi les manquements de son conseil d’administration qui sont pointés. A ce conseil d’administration, nous voulons rappeler qu’y siègent des représentants du Conseil Municipal, de la majorité et de l’opposition de droite.

La question de leur responsabilité morale se pose, comme se pose celle du Maire de Grenoble, qui avait été interpellé directement par les employés de la SAEML sur les agissements de leur directeur. Pourquoi tous ces élus n’ont-ils pas fait cas de ces informations ?
Pour nous, cette condamnation est aussi celle de l’absence de contrôle des administrateurs sur la SAEML Alpexpo.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSCommuniqués