Réunion publique du 12 janvier

Débat public avant conseil municipal

par Maryvonne Boileau

Cette première rencontre de l’année avec les habitants s’est déroulée différemment puisque le conseil municipal étant reporté d’une semaine pour cause de candidature JO présentée à Paris, nous n’avions pas les délibérations du prochain conseil.
Pour commencer cette nouvelle année sous le signe de notre ambition de vraie démocratie participative, nous sommes allés à la Villeneuve salle 150 pour échanger avec les habitants sur « la charte de la démocratie locale » puisqu’elle sera présentée au prochain Conseil municipal.

L’exercice était un peu difficile, car nous n’avions pas cette charte. Fort heureusement un membre d’un conseil consultatif ancienne formule l’avait reçue, ce qui nous a permis d’échanger avec les 40 personnes présentes.

Après un échange de Vœux, Gilles Kuntz a présenté les enjeux de cette charte, sans omettre qu’il fallait lui ajouter les autres instances participatives, telles que le CCREG, le Conseil Consultatif des Personnes Âgées, la Commission Communale d’Accessibilité et le Conseil Local de Santé Mentale, que notre groupe avait largement contribué à mettre en place.

Après une enquête CSA sur la question de la démocratie participative, Laure Masson, adjointe chargée de ces questions de démocratie de proximité a organisé des réunions avec les 6 conseils consultatifs de secteurs de la ville. Ces séances préparatoires n’ont malheureusement pas été suivies par un très grand nombre de personnes.
La rédaction de cette charte est donc l’aboutissement de ce travail préparatoire qui s’est déroulé sans nous. Laure Masson nous a enfin sollicités pour une rencontre avec les groupes politiques, qui n’a eu lieu que ce lundi 19 janvier à une semaine du conseil municipal, qui doit adopter cette charte.

Quelques grands rappels de cette charte :

  • principes fondateurs : l’information régulière et de qualité contribue à l’amélioration de la vie locale
    • volonté de la municipalité de stimuler l’intervention citoyenne
    • Évolution possible et « recherche d’engagements réciproques entre les élus de la ville de Grenoble et la population pour favoriser le dialogue et la construction de projets collectifs partagés. »
    • 27 engagements fondamentaux
  • Pour établir une « confiance réciproque entre les habitants et la municipalité (qui) est le préalable indispensable du dialogue et de la construction de projets communs. »

Nous relevons quelques points qui auraient pu servir fin 2008 :
« Des outils plus innovants
Éléments de définition :
Budget participatif : processus au cours duquel les citoyens sont associés à la définition de tout ou partie des priorités budgétaires de la collectivité locale (…) pour les dépenses d’investissements et parfois de fonctionnement. »

Dommage que cette belle ambition ne soit pas intervenue deux mois plus tôt, cela nous aurait peut être permis d’avoir une augmentation de taxes foncière et d’habitation inférieures à 13 % !
Enfin une saisine du conseil municipal est possible sur demande de 8000 Grenoblois. Notre groupe a toujours demandé que cette saisine puisse se faire dès 2500 signatures.

Pour les habitants présents : scepticisme et manque d’enthousiasme en raison de l’expérience des précédents CCS dont les avis n’étaient jamais suivis d’effets s’ils n’allaient pas dans le sens voulu par la majorité.

En conclusion, la seule avancée est la possibilité de la saisine du conseil municipal. Quant au reste, c’est plutôt « wait and see », que «  yes we can » !

Lire nos propositions ici


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSAvec vous