Réunion publique du 11 mai

Débat public avant conseil municipal

par Maryvonne Boileau

Quelques nouveaux participants à cette réunion publique.
Les 3 points principaux abordés :
- le projet éducatif grenoblois
- le marché public de l’affermage des parkings en ouvrage
- l’hôtel 4 étoiles de la caserne de Bonne Les deux derniers souffrent chacun à leur manière d’un déficit de concertation avec les habitants. Aucun d’entre eux, n’a respecté la charte de la démocratie locale pourtant votée par la majorité.

Le PEG

La décision de ce plan est arrivée bizarrement, sans qu’à aucun moment le Conseil municipal n’en ait été saisi avant de partir à la rencontre des parents d’élèves et des enseignants. Ce plan contient beaucoup d’actions déjà existantes et qui fonctionnent depuis plusieurs années pour certaines. Quant au changement des rythmes scolaires qui méritent une réflexion, la décision ne dépend pas de la ville mais bien de l’Education Nationale. De surcroît le financement des activités périscolaires, certes intéressantes pour les enfants, n’a pas été évalué réellement et surtout il n’est nulle part évoqué, qui devra payer, et quoiqu’il en soit, les 100 000 € proposés ne sont pas à la hauteur des ambitions et des besoins.

Le choix du mode de gestion des parkings

Une fois encore c’est la mode de décision qui est en contradiction avec la charte de la démocratie locale. A quel moment, a-t-on fait un débat sur cette question ? C’est un sujet sensible en ville, il aurait été nécessaire de débattre des différentes options possibles. Nous devrons néanmoins être très vigilants sur l’attribution des délégations de service public.

L’hôtel 4 étoiles Hoche

Problème différent mais réponse de la majorité municipale identique : on change d’orientations sans aucune concertation préalable. Outre le fait que de nombreux arbres seront enlevés, le projet débattu avec les habitants était arrêté sur un équipement structurant du type bibliothèque ou théâtre. Un hôtel 4 étoiles est d’abord une activité économique. Alors que la crise touche de nombreux grenoblois, construire un 2e hôtel 4 étoiles en moins d’un an n’est sûrement pas le signe d’une orientation vers davantage de solidarité avec les plus démunis.
Fort heureusement, les habitants du quartier se mobilisent, un riverain a participé au début de la réunion pour dire toute sa désapprobation de voir supprimer des arbres, un espace de jeux pour les enfants, sans parler de la diminution de la cour de l’école à proximité. Les terrains sont vendus à un prix moindre que ceux de Bouchayer Viallet pour construire du logement.


Documents joints

Transparents projetés lors de cette réunion

18 mai 2009
Document : PDF
242.8 ko

-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSAvec vous