Débat citoyen du 2 avril 2012

Quelle participation des habitants aux projets d’urbanisme à Grenoble ?

Nous avons souhaité organiser une réunion publique (2 avril 2012) pour nous interroger collectivement face à la frénésie immobilière de la majorité en place. Le projets Schneider, de la Presqu’île, de l’esplanade, de Flaubert , de la Villeneuve et la démolition du « 50 » ont tous deux points semblables : l’absence de vision d’ensemble pour la ville de demain et le déni des habitants.
Malgré une mascarade de démocratie participative les représentants des différents quartiers ou collectifs nombreux présents sont unanimes, les habitants sont consultés « sur la couleur des arbres » !
Pierre Kermen, ancien élu à l’urbanisme explique les tensions en présence : la force des intérêts privés face à l’idée d’un bien commun de la ville. Pour imaginer la ville en offrant du logement et de la qualité de vie il ne devrait jamais avoir une vision unique car il est toujours nécessaire d’explorer plusieurs voies. Il s’agit également de prendre le temps du retour d’expérience sur des projets nouveaux comme la Caserne de Bonne. Rien ne justifie aujourd’hui la précipitation de cette majorité !
D’un débat riche émerge de nombreuses pistes de travail.
Épinglant ces élus se sentant propriétaire d’une ville au nom de leurs mandats et concentrant les décisions, les participants souhaitent à l’inverse une vision d’ensemble sur le long terme et construite dès le départ avec les habitants.. Pour sortir de la logique des grands projets à inaugurer, l’élu doit être dans une position d’animateur de la décision publique avec les citoyens actifs afin de construire les débats et les choix sur les opportunités d’évolution en s’appuyant sur les savoirs, les histoires locales, les cheminements, les services…Les habitants actifs sont souvent accusés de défendre leurs intérêts prives alors que le plus souvent ceux ci rejoignent des intérêts plus généraux interrogeant une agglomération comme dans le cas de la mobilisation de Flaubert .La démolition du « 50 » à la Villeneuve apparait presque comme une lubie d’élu en décalage avec les besoins en logement.

Pour travailler la question de la densité (un terme bien peu définissable), la qualité de la vie, les paysages urbains, la proximité des services bref la ville de demain nous porterons des ateliers d’urbanismes populaire !




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSAvec vous