Communiqué de presse du 13 décembre 2013

Avant le conseil municipal du 16 décembre 2013...

- Budget primitif 2014
- Le stade des Alpes restera donc vide…
- CCAS : cachez cette précarité que je ne saurais voir !

Budget primitif 2014

Au moment du débat d’orientation budgétaire nous avions dénoncé le manque de concertation avec les Grenoblois sur la construction du budget de la Ville pour l’exercice 2014.

Nous avions même dit que des économies en fonctionnement auraient pu être faites et pour illustrer nos propos nous avions proposé deux scénarios :
- l’un avec un allégement de la pression fiscale sans pour autant réduire une présence publique indispensable dans certains quartiers ;
- l’autre en conservant les recettes générées par les Impôts locaux mais en renforçant de manière significative certains services : propreté urbaine, tranquillité publique, prévention de la délinquance…

Lundi prochain, au moment du vote du Budget 2014 en conseil municipal, nous expliquerons de façon concrète les points où des économies étaient possibles et nous expliquerons quelles sont nos priorités. En fait nous détaillerons avec quelques exemples précis ce qui nous différencie de la majorité actuelle

Le stade des Alpes restera donc vide…

Le conseil municipal doit adopter une délibération approuvant la signature d’un bail emphytéotique (BEA) avec le FCG pour une durée de 25 ans. En contrepartie la ville percevra une redevance de 75 000 euros / an. Le FCG s’est engagé dans la construction d’une nouvelle tribune pour un cout de 8,6 millions dont 6,6 qu’il doit emprunter.

Les succès du FCG en Top 14 dans une ville ou la tradition rugby est bien vivante rendent le stade Lesdiguères trop petit. Si on ne tenait pas compte du contexte, nous pourrions sans difficultés approuver l’investissement réalisé par le club sur ce stade.

Nous constatons pourtant que cette opération a été saucissonnée : la suite du projet prévoit une opération immobilière sur les terrains de tennis désaffectés attenants au stade. Cette opération permettrait de dégager des bénéfices sur un terrain municipal, bénéfices perdus pour les grenoblois puisque ils serviraient à financer une autre tribune.

Alors évidemment, cette deuxième phase est remise à plus tard, après les élections municipales. Mais le problème est, qu’avec cette première phase décidée à quelques mois des élections, il s’agit bien d’entériner le fait que le FCG restera à Lesdiguères dans un stade trop petit qu’il faut donc agrandir. Pendant ce temps, le stade des Alpes reste quasiment vide et, de ce fait, la compensation versée par la Metro au gestionnaire coute des millions.

Une fois que le FCG aura dépensé 8,6 millions sur Lesdiguières, il ne sera plus possible d’envisager qu’il réside au stade des Alpes. Ce stade des Alpes vide est emblématique du mandat écoulé : la folie des grandeurs a primé sur la réalité fiscale qui pèse lourdement sur les grenoblois.

CCAS : cachez cette précarité que je ne saurais voir !

Depuis un décret de 1995, chaque CCAS de France doit procéder chaque année à « une analyse des besoins sociaux de l’ensemble de la population qui relève d’eux, et notamment de ceux des familles, des jeunes, des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes en difficulté ». Or depuis 2012, aucune ABS n’a été présentée par le CCAS de Grenoble présidé par son maire.

Nous avions obtenu dans le mandat précédent que ces analyses pertinentes pour juger des difficultés sociales grandissantes rencontrées par les Grenoblois et les Grenobloises soient présentées en Conseil Municipal. Ceci n’a pas été poursuivi par la majorité durant ce mandat.

Mais aujourd’hui, ces études ne sont même plus rendues publiques, si elles sont réalisées.

La majorité aurait-elle peur de la réalité sociale de notre ville ?

Nous attendons la réponse du maire-président du CCAS à notre courrier à ce sujet.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSCommuniqués