Conférence de presse du 5 juin 2009

Les leçons du compte administratif

Lundi 8 juin, le Conseil Municipal délibérera sur le compte administratif 2008. Il s’agit du compte-rendu de l’exécution du budget voté en décembre 2008. Ce budget avait été élaboré par la majorité de gauche et écologiste de l’époque, mais a été profondément remanié par la nouvelle majorité « droite-gauche » dès son élection, notamment pour la préparation de la candidature aux JO.

Dès le vote du budget, les écologistes avaient fait part de certaines dérives et souhaité amender le budget pour diminuer les dépenses de prestige ou favorisant des intérêts privés et réorienter certains crédits vers les besoins sociaux et environnementaux. Toutes ces propositions avaient été rejetées par le reste de la majorité (les communistes ne prenant pas partie).

Le compte administratif nous permet maintenant d’étudier la réalité de l’exécution du budget. Pour bien comprendre ce qui s’est passé, il faut comparer le CA 2008 au budget primitif (BP 2008) voté en décembre 2007.

 Le gaspillage des Jeux de Neige et de la candidature JO !

La comparaison des grandes masses indique plutôt une bonne continuité

BP 2008CA 2008
Fonctionnement Différence
Recettes de gestion 256,42 256,65 0,23
Fiscalité et compensations 106,27 107,28 1,01
Dotation Métro 51,13 51,16 0,03
Dotations Etat 50,02 49,92 -0,10
Autres recettes 49,00 48,29 -0,71
Dépenses de gestion 219,58 220,47 0,89
Frais de personnel 119,76 121,50 1,74
Transferts 26,81 27,55 0,74
CCAS 20,41 20,41 0,00
Autres dépenses 52,60 51,01 -1,59

Par contre l’examen détaillé des dépenses démontre le gaspillage financier des Jeux de Neige.

Fêtes et cérémonies BP 2008 CA 2008 Différence
dépenses 4,756 7,907 3,151
recettes 0,113 0,767 0,654
solde -4,643 -7,14 -2,497

Le Maire avait promis aux Grenoblois l’engagement financier de partenaires privés, la réalité est toute autre : il n’y a pas de recettes autres que celles des collectivités locales (région, CGI, Métro…) et pour seulement 600 000 € ! Par rapport au BP 2008 sur les fêtes et cérémonies, il y a un déficit supplémentaire de 2 500 000€ !

 La démonstration par la preuve du réalisme du budget alternatif !

Lors du vote du budget 2009, notre groupe a proposé des amendements détaillés démontrant l’inutilité de l’augmentation des taux des impôts. Sur les charges à caractères général notamment, nous proposions des économies d’environ 3 900 000 € par rapport au BP 2008. Le CA 2008, lorsque l’on enlève les gaspillages pour les Jeux de Neige, indique sur ce chapitre une économie de 4 800 000 €. Comme quoi nos propositions étaient très réalistes.

A noter :

- les indemnités d’élus passent de 843 000 € à 1 008 000 € suite aux décisions d’augmenter ces indemnités de 25 %.

- la baisse importante des droits de mutation (- 2 100 000 €) est compensée par différentes augmentations (impôts locaux et divers) et les recettes de fonctionnement sont in fine quasi identiques à celles prévues au BP 2008.

 La majorité renie ses engagements de campagne !

Contrairement aux engagements de campagne de l’équipe municipale, le Maire a augmenté les emprunts 3 100 000 € (par rapport au prévisionnel 2008). Destot avait promis de diminuer le stock de la dette et son premier acte a été de l’augmenter !

BP 2008 CA 2008 Différence
INVESTISSEMENT
Recettes d’investissement 55,44 48,92 -6,52
Emprunts nouveaux 21,25 24,35 3,1
Ressources propres (FCTVA, subventions, cessions) 34,42 24,57 -9,85
Dépenses d’investissement 56,56 52,75 -3,81
opération équipement 47,67 44,33 -3,34
subventions 6,37 4,9 -1,47
avances aux SEM 0,38 1,52 1,14

Par contre, il y a une forte perte des ressources propres (presque 10 000 000 €). Lorsqu’il y a moins de recettes, la bonne gestion impose qu’on diminue ses dépenses, ce qui n’a pas été assez fait. C’est le signe d’une mauvaise gestion ou d’un manque d’imagination : lutter contre les gaspillages n’est pas le fort de cette majorité !

Le déficit cumulé de la Ville atteint (fin 2008) 10 000 000 €. C’est le résultat d’un gaspillage insupportable avec la préparation de la candidature ratée des JO, et une mauvaise gestion des dépenses d’investissement. Si cette majorité écoutait un peu les propositions des écologistes, elle aurait pu prendre en compte le budget alternatif, limiter les gaspillages et ne pas augmenter les impôts. Une autre politique est possible : une politique de gauche et écologiste !


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSCommuniqués