Conseil Municipal du 29 mars 2010

Regard critique d’un élu écologiste

par Gilles Kuntz

Le conseil municipal s’annonçait court étant donné le peu de délibérations présentées. C’était sans compter avec l’évènement de la semaine : avis défavorable de la commission d’enquête sur le projet « rocade nord » !! Pas moins de 3 questions orales, dont 2 de la droite. Notre groupe a posé une question orale et formulé un vœu sur cet évènement.
La droite avance en ordre dispersé, tant sur les bancs de la majorité que ceux de l’opposition : les chevaux à plusieurs têtes ne sont pas le meilleur attelage pour une reconquête politique.

Pour nous, fidèles à nos valeurs d’un projet dépassé et issu d’un siècle passé, notre question orale indiquait notre satisfaction que la raison l’ait emportée, grâce à une participation active des associations et mouvements opposés à ce projet passéiste et nous demandons au maire s’il souhaite organiser enfin un débat public pour envisager l’alternative qui pourrait améliorer les conditions de circulation à Grenoble et dans l’agglomération.
Le maire était visiblement embarrassé. Il voulait en terminer au plus vite et dans sa précipitation, il a failli nous oublier en voulant répondre aux différentes questions, avant que nous n’ayons pu présenter notre question orale !
La réponse du maire fut surprenante : cet avis négatif est un non évènement. Finalement, selon lui, il est tout à fait possible de se passer de ce projet. Après avoir fait changé d’avis ses nouveaux alliés du Modem qui était contre en janvier et pour en février 2008, il a défendu ce projet bec et ongles durant toute la campagne des municipales en accord avec la Chambre de Commerce. Voilà une belle pirouette digne d’un culbuto !! Quant au débat public sur la question, il serait envisagé de proposer une réunion à huis-clos des conseillers municipaux ! Et que vive la démocratie !!

Au final : quel gâchis d’énergie et d’argent (20 millions d’euros d’études par le Conseil général qui doit maintenant procéder à un tour de vis sur les budgets sociaux : moins d’aides pour le logement, moins d’aides aux structures d’accueil des jeunes enfants, report de la réhabilitation de nombreux collèges, etc.). Toutefois, si ces dépenses d’études sont regrettables, elles doivent être comparées au coût prévisible de la rocade, évalué à environ 1 milliard d’euros à l’issue de sa construction !!!!

Alors, ne boudons pas notre satisfaction : les commissaires enquêteurs ont simplement rappelé quelques évidences sur l’absurdité d’un tel projet, qui manquait manifestement de la plus élémentaire rigueur de conception, sans parler de l’absence de transparence, illustrée par les difficultés d’accès aux documents publics.

Les autres points marquants du conseil :
- l’aide au Chili nous a valu une réponse surprenante. Suite à l’intervention de notre groupe, sur une aide peut être plus appropriée à une association chilienne plutôt qu’au Consulat, le maire nous indique : « c’est une possibilité, d’ailleurs j’ai de la famille sur place ! »
- La délibération présentée par Mme l’Adjointe chargée de la jeunesse, sur les aides aux projets d’initiative jeunesse a dévoilé une cacophonie de la majorité entre le groupe communiste qui a louablement indiqué que ce projet intéressant, manquait singulièrement d’envergure et qu’il était teinté de politique sarkozyste via Martin Hirsch. Quant à l’ex Modem il considère la proposition pour le moins inadaptée !
Pour nous, tout en constatant les insuffisances de moyens, nous avons voté cette aide modeste de 45 000 euros tout en indiquant que nous veillerons au bilan de l’expérience en 2011 !
- On peut noter le manque de concertation sur la démolition des parkings silos, mais M. Motte a déclaré savoir les désaccords de certains habitants du quartier. Il précise, qu’il faut parfois assumer l’obligation de passer outre des désaccords d’habitants, pour l’intérêt supérieur d’un mieux être du plus grand nombre.
- La droite a indiqué son refus de transformation du quartier de l’Esplanade. Notre groupe demande que le projet soit poursuivi, mais nécessite une concertation améliorée des habitants pour sa réalisation.
- Un nouveau groupe politique de la majorité : Le MODEM s’est scindé en deux. La majorité a donc maintenant un groupe « Démocrate Grenoble » et un autre groupe « Grenoble démocrate ». Comprenne qui pourra !!! Mais surtout, nous devenons, en nombre, le second groupe du conseil municipal, puisque la droite est aussi divisée en 3 groupes.

Ce conseil s’est terminé tôt. Il est vrai que depuis mars 2008, les délibérations sont toujours moins nombreuses, ce qui est contraire à l’article 15 de la déclaration des Droits de l’Homme de 1789 « LA SOCIETE A LE DROIT DE DEMANDER COMPTE A TOUT AGENT PUBLIC DE SON ADMINISTRATION ».
Comment faire vivre la charte de la démocratie locale et le débat citoyen, sans fournir l’accès aux informations au plus grand nombre ?


Forum



Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 29/3/10