CM du 25/01/10 - Délibération 32-D 012 - RELATIONS INTERNATIONALES

Prise en charge des frais liés au déplacement en Palestine de Madame Françoise GUYOT et Monsieur René SUPLY

Intervention de Marina Girod de l’Ain

A travers cette délibération qui propose de prendre en charge les frais de déplacement de deux membres du comité de jumelage pour un déplacement à Bethléem, je crois qu’il est important de s’interroger sur notre coopération décentralisée par rapport à Bethléem qui doit être la toute première priorité de notre politique en matière de solidarité internationale.

On voit bien et je crois qu’il serait temps –sereinement d’ailleurs parce que les raisons en sont très complexes- d’analyser les freins à la coopération concrète et durable avec Bethléem, les freins nombreux sur la mise en œuvre des différents engagements qui sont portés par la Ville de Grenoble. Evidemment, les besoins en matière de santé sont considérables comme le sont tous les besoins autour de la vie quotidienne mais également de l’emploi, de la formation, des libertés publiques et liberté de circuler notamment.

Déjà, M. Vanier, ancien Adjoint à la santé, s’était engagé, au nom de la Ville de Grenoble, pour l’acheminement d’une ambulance qui n’est jamais parvenue à Bethléem. Lors de l’ancien mandat, avec une délégation que vous conduisiez, nous avions également soutenu différents projets et engagements, déjà en matière de santé (notamment la formation de praticiens hospitaliers qui pourraient être reçus au CHU de Grenoble ou l’acheminement de médicaments qui concernait le volet santé) et pour d’autres volets : le cyber-jumelage des écoles, l’orphelinat. Il y avait d’ailleurs beaucoup d’émotions à ce moment-là et vous vous étiez engagé au nom de la Ville de Grenoble pour soutenir cet orphelinat.

On voit bien que les freins sont nombreux pour mener à bien les engagements que l’on prend sur le terrain. Est-il donc nécessaire, lors de chaque mandat, de renouveler des délégations importantes, avec des frais importants, et de ne pas trouver d’autres voies pour soutenir d’autres projets, notamment en matière de santé, et plutôt que des déplacements puisque l’on voit bien que les engagements sont très difficiles à tenir et que peut-être il faut s’adosser à des partenaires déjà présents sur le terrain local pour faire avancer notre aide en matière de solidarité internationale ?

Je vous remercie.

Délibération adoptée à l’unanimité.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 25/1/10