Conseil Municipal du 27 septembre 2010

« Événements de l’été : bilan et perspectives »

Intervention de Maryvonne Boileau

Comme vous l’a indiqué O. Bertrand, nous demandons officiellement que ce débat soit suivi d’actions concrètes de la municipalité.

Mais au préalable, quelques rappels des fondamentaux :
1 - L’article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 «  Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.  »

La sûreté est la garantie dont dispose chaque personne contre une arrestation, un emprisonnement ou une condamnation arbitraire. Ce n’est pas la même chose que la sécurité qui désigne le droit à être protégé des violences civiles, mais sans atteinte aux libertés comme le fait le gouvernement Sarkozy à travers la multiplication des fichages, de la vidéosurveillance, des fouilles continuelles, notamment des jeunes.

2 – Nous rappelons aussi que la répression des troubles du voisinage relève de la compétence du maire :

La police nationale doit faire respecter les arrêtés du maire. Les incivilités sont multiples, il y a le comportement de certains jeunes dans les quartiers, il y a aussi des comportements au centre ville, les multiples illégalités qui perdurent : le stationnement sauvage, certaines terrasses de café sans respect pour le règlement (les dernières interventions de la ville vont dans le bon sens), les bruits, les scooters… : il n’y a pas les bonnes et les moins bonnes incivilités même si elles n’ont pas toutes les mêmes conséquences.

Ces évènements nous obligent à repenser l’action de notre ville, en partenariat étroit avec les villes environnantes, et trouver les meilleures solutions pour améliorer le vivre ensemble.

Pour ce faire, nous nous autorisons quelques propositions :

1 - La priorité des priorités est de remettre de la présence humaine dans tous les quartiers en contact avec les habitants. Cela passe par des initiatives multiples prises par les institutions publiques. La Ville de Grenoble doit être pilote et doit contribuer fortement à la mise en œuvre de moyens : gardiens d’immeubles, médiateurs, correspondants de nuit, éducateurs de rue, acteurs culturels. Un important travail de restructuration des interventions publiques est à engager. Il faut procéder à l’évaluation du fonctionnement de tous les services (commune, Métro, Conseil général et les satellites dont CCAS et bailleurs sociaux…) notamment sur les effectifs placés réellement en première ligne, au contact des « habitants ». Au fil des années cette présence a diminué.

Insistons sur le nécessaire soutien des personnels des services publics, par leur institution, à tous les niveaux, surtout lorsqu’ils sont en contact direct avec le public.

2 - Action sur le chômage et l’emploi : c’est l’autre question centrale. Coté ville on doit reconsidérer la politique économique ; Il n’est plus possible d’être la seule ville de Rhône Alpes à financer par millions les pôles de compétitivités et les grandes entreprises. Il faut aujourd’hui focaliser nos moyens sur les politiques d’insertion : accompagnement à l’emploi, régies de quartier, service civique, emplois de proximité, aide aux commerces de proximité, à l’artisanat. Veiller à aider l’emploi non délocalisables, notamment pour ce qui concerne la protection de l’environnement et les services aux personnes.

3 - Aides ciblées à certaines personnes en difficulté : une réflexion doit être menée pour des aides efficaces aux parents en difficulté (notamment les femmes seules chef de famille).

4 - Les collectivités doivent être exemplaires : si nous ne voulons pas voir des enfants seuls chez eux tôt le matin et tard le soir, il faut revoir les horaires du personnel d’entretien (souvent des femmes seules avec enfants) autant pour les locaux administratifs que pour les écoles. Il faut clarifier les relations avec la police nationale et être plus ferme sur la manière dont elle intervient sur la ville et ses rapports avec les jeunes en général.

5 - Prévention de la délinquance : la loi de 2007 place le maire en première ligne en redonnant du sens et de la vigueur au conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Mais pour qu’il soit efficace, il faut le décliner en objectif sur des actions concrètes et connus de tous.

6 - Un changement significatif de l’action éducative et socio-culturelle : inutile de créer encore des groupes de réflexion, l’heure est à des propositions fortes avec les acteurs de quartier qui souhaitent fortement s’investir sur ces questions et qui ont des idées intéressantes à mettre en œuvre.

Aujourd’hui, de trop nombreuses associations sont dans des logiques de survie et passent énormément de temps à monter des dossiers, ce qui nuit à l’action. Il faut sécuriser l’action des associations par des financements pérennes et ne pas chercher à « doubler » l’action associative par une municipalisation de certaines politiques comme la politique jeunesse. En conclusion : Pour notre groupe Ecologie et solidarité, nous demandons avec insistance que des actes concrets, seuls signes d’un vrai changement de politique puissent se mettre en œuvre dans les meilleurs délais.

Mais aussi et avec la même force nous demandons que cessent les postures guerrières qui créent des divisions et des antagonismes entre les citoyens. L’article 1 de notre constitution énonce que : «  La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion…  » Nous n’accepterons jamais que ces valeurs soient remises en cause.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 27/9/10