Tribune des Nouvelles de Grenoble de décembre 2008 - janvier 2009

Et si pour 2009, on se souhaitait une ville plus sobre, plus humaine et plus juste ?

Par Gwendoline Delbos-Corfield

Voici le temps des vœux. 2009 coïncide avec la raréfaction du pétrole et une succession de petites crises financières menant à une véritable alerte bancaire mondiale. Les problèmes écologiques, économiques et sociaux ne datent pas d’hier. Ils sont en germe depuis longtemps mais nous en prenons véritablement conscience.

Pour cette nouvelle année, les taxes des Grenoblois augmentent. La majorité explique qu’il ne s’agira que de quelques dizaines d’euros supplémentaires : les impôts locaux, la TEOM qui grimpe de 17% et une nouvelle fiscalité à la Métro. Chaque euro s’additionne aux autres et vient grever des budgets familiaux déjà restreints. Les impôts alimentent les services publics, ils sont nécessaires pour le fonctionnement d’une collectivité s’ils sont bien répartis et raisonnables. Or, cette fois serviront-ils à rénover les piscines, proposer plus de sorties scolaires, créer des équipements de quartier ? L’Etat se désengage et met les collectivités locales en difficulté. Mais la solution n’est pas de se tourner vers les habitants pour pallier les errements de la politique ultra-libérale de Sarkozy. Il nous faut apprendre à construire des budgets plus sobres.

Demain la crise nous amènera collectivement à faire des choix. Chacun doit se préparer simplement à consommer mieux. Cette évolution vers une société plus respectueuse de tous semble de plus en plus naturelle à chacun d’entre nous et promet un mieux-être partagé. Nos sociétés gaspilleuses retrouveront du sens et un « mieux vivre » dans cette sobriété, à condition évidemment d’être attentif aux plus démunis.

Pourquoi faire croire que Grenoble peut tout faire : une rocade, des jeux de neige, des aides économiques aux multinationales ? Pourquoi toujours plus haut, plus loin, plus fort ? Les fantasmes d’une ville gigantesque et ultra compétitive nous appauvrissent collectivement.

Un peu d’humilité et d’attention à l’autre nous feraient choisir des projets urbains moins tape-à-l’œil mais plus essentiels. Un peu d’imagination pour le quotidien plutôt qu’une volonté d’imprimer sa marque pourrait être la clé d’une ville à taille humaine.

Nous souhaitons à chacune et chacun de vous nos Meilleurs Vœux de partage et des milliers de simples petits bonheurs pour l’année 2009 !

Nous vous invitons à débattre ensemble. Prochain rendez-vous : lundi 12 janvier, à 20h30, à la salle 150 de la Villeneuve. Retrouvez nos propositions, actions et réactions sur notre site Internet : www.grenoble-ecologie-solida...


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes des Nouvelles de Grenoble