Conseil de la Métro du 10 janvier 2014

Regard critique d’un élu écologiste

par Gilles Kuntz au nom du groupe ACTES

Premier conseil de la nouvelle Métro, les 142 conseillers étaient bien serrés dans la salle du conseil, certains étant même cachés du Président par un poteau... La répartition alphabétique par commune et par élu réservait quelques voisinages surprenants. Mais la plus grande surprise vint de la première délibération qui prévoyait de désigner 39 vice-présidents.. Comme si cela ne suffisait pas, le Président annonçait qu’il fallait lire 40 et pas 39... Déjà qu’avec une petite dizaine de compétences, on pouvait s’interroger sur les 20 VPs de l’ancienne Métro.. mais alors 40 !

Au moment où la justice enquête sur les achats de votes d’un certain sénateur, ne serait-ce pas aussi une façon, légale celle-là, de s’assurer les suffrages d’une majorité du conseil lors de son renouvellement après les municipales... En tous cas le nouveau groupe ACTES (Agglomération Citoyenne et des Territoires Ecologiques et Solidaires) que nous venons de créer avec deux élus de Vizille est absent de ces tractations, n’ayant rien demandé et ne faisant donc pas partie des étrennes...
Que fera la Préfet ? J’en ai connu qui vérifiaient que les délégations avaient un sens. Comment par exemple seront délimités les domaines respectifs de l’élue chargée des sentiers et de sa collègue de l’aménagement des sentiers ? A ce propos, la parité est toujours aussi bafouée.... avec 5 vice-présidentes seulement sur 40 ! 12,5 % record battu...
Heureusement que la loi a changé et que la parité sera de mise sur les listes des délégués à la Métro.. Restera à assurer cette parité dans le nouvel exécutif réduit à 15 VPs.. Pas gagné !
Un dernier point de cette séance historique, mais pas mémorable. Le vote du règlement intérieur du conseil a donné lieu à un couac. A la question de la droite de savoir si ce règlement avait changé, le Président à répondu « non ». L’ayant étudié avant le conseil, ce que chacun pouvait faire, j’ai dû préciser qu’il avait changé au moins sur deux points. Le Président le savait-il et a t’il menti sciemment pour éviter un débat ? Toujours est-il qu’à la suite de mes précisions Michel Savin, président du grpupe UMP, a demandé et obtenu une suspension de séance pour enfin étudier ce règlement. Les nouveaux élu-es se sont alors demandés si leur union avec la Métro était bien nécessaire...




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseil du 10/1/14