Tribune du Métroscope novembre-décembre 2011

Dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit !

par Gilles Kuntz

Le SCoT qui va être adopté d’ici quelques mois prescrit au sujet des déplacements de « réduire l’usage de la voiture pour les déplacements internes à l’agglomération grenobloise, notamment au sein et à destination de sa partie dense » ; plus loin : « La vitesse doit être réduite pour permettre d’ouvrir une troisième voie aux heures de pointe pour les transports en commun et le covoiturage ». Pourtant le trafic routier qui est la source principale de pollution de la cuvette pourrait être augmenté par l’élargissement à 2x3 voies d’A480 le long du Drac. Au lieu de proposer un boulevard urbain apaisé à vitesse réduite, mais garantie, les élus de tous bords suivent l’Etat qui propose une troisième voie sans limitation au lieu de s’attaquer aux causes des bouchons qui réapparaitront vite si on ne traite pas le problème à la racine. Cette décision déjà prise par quelques « grands élus » est absente de ce numéro comme du débat public. Pourtant ce sont des dizaines de millions d’euros des collectivités qui risquent d’y être engagés alors que la santé publique voudrait que la préoccupation majeure soit la réduction de la pollution qui est responsable chaque année de plus d’une centaine de morts prématurées dans l’agglomération.
Pour cela il faudrait un courage politique qui manque à ceux qui oublient leur responsabilité envers les générations futures.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes du Métroscope