Conseil Municipal du 14 juin 2010

Regard critique d’un élu écologiste

par Hakim Sabri

Que dire de ce Conseil Municipal du 14 Juin 2010 ?

Tant attendu ...en raison d’une délibération portant sur le projet de contournement autoroutier de Grenoble dit Rocade Nord. En effet les commissaires enquêteurs n’ont pas jugé ce projet d’utilité publique et les différentes collectivités ont à se prononcer sur la suite à donner à ce rapport.

Pour rappel il y a eu un premier rendez-vous manqué.... Avant les conclusions de l’enquête publique, le Conseil Municipal aurait pu émettre un avis, mais le Maire n’avait pas jugé opportun de questionner son exécutif préférant s’exprimer seul sur le sujet....
Cette délibération qui na pas arrêté d’être modifiée et cela jusqu’à la dernière minute... voulant faire croire aux uns qu’il y avait une véritable avancée sur le sujet de la part de cette majorité et ne permettant pas aux autres d’analyser dans le détail ce texte car pratiquement remis en séance et surtout n’exprimant pas clairement l’abandon du projet. Dès lors quelle position adopter, si ce n’est le rejet de cette délibération ?
C’est donc dans une ambiance tendue que s’est déroulé ce Conseil Municipal, après que l’adjoint aux déplacements Jacques Chiron ait planté le décor avec un satisfecit sur tout ce qui a été réalisé, ce fut le tour des différents groupes de prendre la parole...
Pour la droite par la voix d’Olivier Roux c’est l’échec de la gauche sur ce projet avec maintenant 15 ans de mauvais choix.... celle de Mathieu Chamussy s’est faite l’écho d’une « discussion privée » en avril entre Michel Issindou actuel Président du SMTC, Le Préfet, André Vallini Président du Conseil Général et Michel Destot Maire de Grenoble où il était question de : « ne pas abandonner le projet.... du soutien du Préfet sur ce projet ..... ». Bref la démonstration encore une fois s’il fallait le démontrer.... que nos grands élus se comportent comme s’ils étaient seuls à pouvoir décider... n’accordant que peu d’importance aux conseils qu’ils président.
C’est donc tout naturellement par la voix d’Olivier Bertrand et celle de Gilles Kuntz que notre groupe a dénoncé l’hypocrisie de cette majorité : « avoir enlevé le mot Rocade ne change rien.... vous avez par le passé dissimulé des études ...vous continuez à le faire ....vous ne trompez personne.... » bref, la tension est montée d’un cran et les ripostes ont été cinglantes.
Je ne pense pas utile d’en faire écho dans ce billet, je dirais simplement que la réponse à été proportionnelle au problème que pose cette Rocade à la majorité. En effet si pas une voix n’a manqué à cette majorité donnant l’illusion d’une certaine cohésion, il n’en demeure pas moins que les questions de fond demeurent, et que vouloir constamment ménager la « chèvre et le choux » n’apporte rien.... En politique il faut savoir faire des choix... nous l’avons fait.

Il a ensuite été question du Plan Local de l’Habitat sujet important ...mais beaucoup moins passionné que celui de la Rocade Nord. Beaucoup d’élus se laissant aller à des petites conversations personnelles.... très peu prenant la peine d’écouter l’Adjointe au Logement..... qui a dû en faire la remarque à plusieurs reprises a ses collègues pour que ceux-ci acceptent enfin d’accorder un peu d’attention au sujet....
Il a été question de l’engagement de la Ville de réaliser entre 700 et 1000 logements par an.
Maryvonne Boileau pour notre groupe a attiré l’attention sur la le fait d’une augmentation beaucoup trop importante de la population était non conforme au plan d’aménagement et de développement durable (PADD), cependant, nous demandons une priorité au logement de qualité, pour les jeunes, et les plus modestes, ainsi qu’un effort conséquent sur de l’accession sociale à la propriété pour permettre aux familles de rester à Grenoble et dans l’agglomération.....La droite a parlé de « bétonisation » de la Ville... et refuse que l’on parle de désengagement de l’Etat...elle a fait état de paupérisation ...d’insécurité galopante.
Pour conclure l’adjointe au Logement Monique Vuaillat a proposé un débat avec la population sur la question de la densification de la Ville...

Cercle Algérianiste : alors que nous étions en fin de Conseil est arrivée cette délibération pour l’octroi d’une subvention d’un montant de 500 euros. Notre groupe par la voix de Maryvonne Boileau a expliqué que si l’on se rend sur le site de cette association il est clairement fait référence aux bienfaits de la colonisation française en Algérie, cela a suffi pour créer le trouble, on a failli avoir droit à une suspension de séance.
Tout cela dû au fait que l’élu Jean-Philippe Motte a tenu a présenter cette délibération en expliquant avoir rencontré les membres de cette association qui agissent pour la culture des pieds-noirs. Abderrahmane Djellal souhaitant le retrait de cette délibération, Jérôme Safar précisant qu’il voterait contre, aucun centime n’a été voté cette fois-ci, le maire préférant éviter la division de sa majorité sur un vote.
Et comme dirait notre Présidente de groupe après toutes ces péripéties qui nous ont mené jusqu’à pratiquement minuit : c’est rude la vie d’éluE...




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 14/6/10