Conseil de la Métro du 28 mai 2010

Métro : regard critique d’un élu écologiste

Par Gilles Kuntz

Un conseil attendu après l’avis défavorable de la commission d’enquête publique sur le projet de Rocade Nord du Conseil Général. La Métro est en effet la première collectivité à réagir dans le délai légal de deux mois après l’avis négatif. La Ville de Grenoble le fera le 14 juin et le Conseil Général le 18.

Dès le début du conseil, le nouveau président en oublie de faire voter le compte-rendu du dernier conseil et de procéder à l’approbation du ou de la secrétaire de séance... Quand je fais remarquer qu’avancer un tel débat à 15h alors qu’il a été annoncé plus loin dans l’ordre du jour n’est pas très respectueux du public, M. Baietto visiblement pas à cheval sur les règlements me répond que le public doit s’intéresser à toutes les délibérations et venir dès le début ! 15h est bien sûr une heure peu propice à celles et ceux qui ont un travail, mais bon avec 12 places pour le public dans cette salle de conseil, ce n’est visiblement pas la préoccupation de l’exécutif.
Le texte qui est mis au vote a encore une fois évolué lors de tractations de couloir auquel je n’ai pas participé. Dans cette mouture les pro-rocades reviennent en force, alors que la version vue en bureau une semaine avant ne parlait ni de rocade, ni même de contournement nord. Le consensus droite-« gauche » va t’il être obtenu ?
De nombreuses interventions se sont succédées et quelques amendements :
- un de GO citoyenneté par la vois de M. Motte demande « pour avoir accès au dossier que La Métro participe aux études conjointement » avec le Conseil Général. Comme si on doublait la mise pour voir comme au poker ! Après interruption de séance, il a été retiré, les finances de la Métro ne permettant peut-être pas de dépenser une dizaine de millions d’euros puisque la dernière étude retoquée en a coûté plus de 20 au conseil général ....
- un autre amendement de l’UMP par la voix de M. Savin voulait que l’on parle de rocade nord au lieu de contournement routier au nord. Accepté par la collusion droite-« gauche »...
Au final seuls 6 élus se sont opposés à la résurrection de ce mauvais projet. À noter que La Tronche qui a laissé la banderole « Non au Tunnel » à l’entrée de sa commune a voté pour !
Un autre point de l’ordre du jour était l’approbation du Compte Administratif 2009 qui est la traduction de l’exécution budgétaire de l’année passée. Il faut noter que la hausse des taxes et la création d’un nouvel impôt n’étaient pas nécessaires, leur produit étant resté inférieur à l’épargne nette. L’endettement n’est pas maîtrisé et augmente encore de 9 million d’euros.
La suite du conseil s’est déroulée dans une confusion presqu’habituelle. Des élus restent debout en pleine salle discutant à voix haute, le président fait voter des délibérations sans donner le nom de l’élu désigné (il le donnera à ma demande après le vote...). Mieux après la pause-buffet, M. Baietto a repris la séance avec cinq élus présents. Quand je lui fais remarquer que le quorum n’est pas atteint, il me répond : « cela ne fait rien, on votera en bloc quand ils seront revenus en salle » !
Belle conception du respect de la démocratie représentative !




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 28/5/10