CM du 29/03/10 - Voeu rejeté

Vœu pour l’abandon du projet de Rocade Nord

Intervention d’Olivier Bertrand

Michel Destot. En début de séance, j’ai eu l’occasion de préciser ce que j’espérais être la position de la Ville et qui est, en tous les cas, la position de la majorité municipale. Monsieur Bertrand propose deux choses. La première, c’est de demander au président du Conseil Général d’abandonner le projet de Rocade Nord. Je me tourne vers les conseillers généraux, je suis un peu étonné que l’on demande en Conseil Municipal –et non pas en Conseil Général- de statuer sur cette question.

Jacques Chiron. Monsieur le Maire, j’étais présent au Conseil Général, nous étions d’ailleurs 2. Je n’ai pas vu de vœu présenté par M. Olivier Bertrand demandant au président du Conseil général d’abandonner le projet de Rocade Nord. Le seul vœu qui a été déposé, c’est de geler ou mettre ailleurs le financement qui était prévu pour la poursuite des études, mais jamais, ce vœu n’a été proposé. Donc, en effet, je le regrette qu’il y ait une différence de traitement entre la collectivité qui portait le projet et celles comme Grenoble ou l’agglomération qu accompagnaient. De même que quand je vois la demande au président de la Métro d’organiser une table ronde, pourquoi la même table ronde n’a pas été demandé au Conseil général lors du vote du budget ? Je vois qu’il y a une différence de traitement… Je ne sais pas, c’est peut-être dû à l’ambiance du Conseil Général, à la qualité de la table, d’un certain nombre de choses. Mais c’est quand même assez étrange, j’avoue que je suis surpris…

Michel Destot. Monsieur Bertrand, si vous voulez vous exprimer avant, allez-y…

Olivier Bertrand. La moindre des choses, Monsieur le Maire, c’est quand même que je puisse présenter le vœu avant de subir les propos de Monsieur Chiron. Je tiens quand même à préciser Monsieur Chiron que l’on ne s’adresse pas un vœu à soi-même. Je ne sais pas si vous connaissez le fonctionnement des vœux mais si on rédige un vœu, c’est parce que l’on adresse un vœu à une autre entité que la collectivité dans laquelle on siège. Vous connaissez parfaitement ma position au Conseil Général. Vérifiez, le principe même des vœux, c’est cela… Deuxièmement, Monsieur Chiron, ne dites pas n’importe quoi, vous connaissez parfaitement notre position au Conseil général, elle a été exprimée à de nombreuses reprises, dans l’assemblée, par presse interposée. N’essayez pas d’insinuer ce qui n’est pas juste. Il y a simplement une raison pour laquelle on demande un vœu ce soir, c’est que le président du Conseil Général a demandé à rencontrer le Maire de Grenoble et le président de la Métro, vous avez son communiqué de presse, comme nous l’avons eu nous aussi et qu’il nous semblait normal, simplement normal, que le Maire porte une décision, un propos, une position qui était délibérés et débattus collectivement. Il va le rencontrer dans les jours à venir. Il semblait donc normal que lors de cette rencontre entre les grands élus de l’agglomération et du Conseil Général, on puisse avoir nous une position. L’explication n’est pas compliquée du tout, je pense qu’elle n’est compliquée que pour vous Monsieur Chiron.

Christine Crifo. Je confirme en tous points le témoignage de Monsieur Chiron puisque nous sommes à coté l’un de l’autre autant au Conseil général qu’à la Ville de Grenoble. Je voulais aussi confirmer que le ton que j’ai entendu sur ce sujet, par M. Olivier Bertrand, est radicalement différent à la Ville de Grenoble qu’au Conseil Général. Je n’ai pas entendu les mêmes mots. Je suis désolée et j’avoue que je ne comprends pas.

Michel Destot. Monsieur Bertrand, vous maintenez votre vœu ?

Olivier Bertrand. Puisque vous avez décidé de jouer à ce petit jeu là, il se trouve qu’à la différence du Conseil Municipal, les séances du Conseil Général sont disponibles en vidéo sur le site du Conseil Général. Donc, vous allez voir les vidéos de mon intervention, celle de Madame Brette, ma collègue, et vous allez voir si réellement vos propos ne sont pas de l’ordre polémique, Monsieur Chiron. Franchement, vous verrez très bien la différence, les termes ont été à peu près les mêmes au Conseil Général et ici !

Eric Grasset. Je vais laisser la noble assemblée reprendre…

Michel Destot. Je vais lever la séance parce que si ça tourne, moi ça ne m’amuse pas. Je le dis franchement, c’est quelque chose de sérieux. Monsieur Grasset, si vous avez des choses à dire, vous les dites, Madame Deslattes aussi et je mets aux voix…

Eric Grasset. Bien sûr que j’ai des choses à dire, et sur ce sujet là en particulier… J’ai toujours pour ma part combattu le projet de Rocade Nord. J’ai déposé, en décembre 2008, à l’agglomération grenobloise, un amendement pour refuser le projet et reporter les millions d’€ prévus sur une extension de la ligne de tram en direction du sud, partant des Grands Boulevards jusqu’à Pont de Claix au moins, c’est ce que j’espérais, et davantage, je pense à la desserte des transports en commun de Varces et de Vif. Ma position n’a jamais changé, je ne sais pas quelle sera la position de la personne Olivier Bertrand qui a déposé ce vœu au nom de son groupe. En tous les cas, moi, je suis opposé à la Rocade Nord. Le premier alinéa me va très bien. Quant au deuxième, la demande au président de la Métro d’organiser une table ronde, vous avez vous-même Monsieur le Maire, très justement, proposé en début de Conseil Municipal qu’il y ait un Conseil Municipal sur ce débat. A mon sens, le deuxième alinéa ne tient pas pour moi ce soir.

Céline Deslattes. Moi je voulais juste dire qu’il fallait arrêter de polémiquer. Monsieur le Maire, vous l’avez dit, en début d’intervention sur le fait que le projet tel qu’il était, on prenait acte de l’avis de la commission d’enquête et que par ailleurs, il y aurait un débat. Donc, dans votre intervention, vous avez pris acte des choses qui sont écrites dans le vœu. Je trouve cela dommage que l’on en arrive après un vœu, alors même que la position du Maire a été claire là-dessus et qu’elle rejoint ce qui a été écrit préalablement.

Michel Destot. Ma position est infiniment plus complète, excusez-moi, cela peut paraître inélégant, que ce qui est proposé ici. Je maintiendrai dans les discussions avec le président de la Métro et le président du Conseil Général –et je n’ai pas attendu ce soir pour les évoquer ces questions- à ce que j’ai dit en début de séance et qui est le résultat du débat que nous avons eu en majorité municipale. C’est clair, c’est net et c’est précis. Je ne veux pas réduire la position de la majorité municipale, simplement à des alinéas et des positions qui seraient complètement incomplètes et sorties de leur contexte. Voilà.

Vœu rejeté. La droite ayant quitté la salle. Votes :

-  7 Pour (Verts, Ades, Alternatifs / 1 PS : Eric Grasset)

-  43 Contre (PS / MoDem / PC / Go)




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 29/3/10