Tribune du Métroscope - Avril 2010

Après Didier Migaud, Marc Baïetto : qu’est-ce qui va changer ?

Par Gilles Kuntz

Rien a priori a dit le nouveau président de la Métro. La spirale de l’endettement croissant va continuer à exiger toujours plus d’impôts directs et de taxes perçues par l’agglo. Pour lui, il vaut mieux s’endetter au delà de l’admissible, comme l’a noté la Chambre Régionale des Comptes dans son dernier rapport, tant qu’il y a des projets comme la Rocade Nord. Si au moins la Métro appliquait la loi SRU et atteignait les 20% de logements sociaux sur son territoire. Mais là encore la Chambre note un retard et des réalisations bien en deçà des objectifs affichés. Mais je m’arrête, car les 1000 signes auxquels j’ai droit sont dépassés, quand les dernières élections montrent que ma voix représente 22 500 votants, contre 1 000 à celle d’un élu PS et 900 à un élu de droite. Cela n’a pas empêché la droite et la « gauche » de faire leurs affaires et de se répartir présidences et indemnités pour obtenir l’élection du nouveau président dans un fauteuil sans aucun adversaire. Et les mêmes de s’étonner de l’abstention à des élections qui permettent ces inégalités... Il est temps d’en venir à une démocratie directe et proportionnelle pour la Métro !




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes du Métroscope