Conseil de Métro du 12 février 2010

Regard critique d’un élu écologiste

par Gilles Kuntz

Ce conseil reporté pour non inscription à l’ordre du jour au conseil prévu le 29 janvier du rapport de la Chambre Régionale des Comptes a duré plus de sept heures. Outre l’examen de ce rapport figuraient à l’ordre du jour le vote du budget 2010 (lire par ailleurs) et un avis sur la Directive Territoriale Alpes élaborée par l’État et en particulier la demande de transformation de l’autoroute A480 en « autoroute apaisée ». À cette occasion, le rare public encore présent à cette heure tardive a pu assister à un véritable bal des hypocrites.

Comment concilier l’inconciliable ? La rocade nord que nombre d’élus n’ont pas abandonnée impose de faire passer A480 à 2x3 voies depuis son embranchement avec A48 au nord et au moins jusqu’au nouvel échangeur prévu avec la rocade nord plus au sud. Plusieurs maires en particulier des communes riveraines d’A480 le long du Drac, mais aussi dans la partie appelée rocade sud se sont opposés à cette augmentation de trafic qui impactera la vie de leurs concitoyens. Alors, comment voter cela en faisant croire que l’on a compris le contraire ? Par une formulation suffisamment obscure qui permette toutes les lectures : « l’aménagement de l’A480 sur l’emprise existante, de la fourche avec l’A 48 à l’échangeur du Rondeau, dans une perspective d’intégration urbaine de haute qualité environnementale, en respectant les principes des autoroutes apaisées conjuguant capacité de trafic et respect des zones urbanisées traversées. ».
Le problème est que le débat a bien montré qu’il s’agissait d’ajouter une 3e voie à l’autoroute actuelle dans chaque sens pour permettre de réaliser la rocade nord. J’ai déposé un amendement pour préciser « de rester à 2x2 voies pour le trafic non collectif ». Il n’a recueilli aucune autre voix que la mienne. Quelle que soit leur sensibilité, tous les autres élus ont donc voté la Rocade Nord, y compris le faux écologiste et le membre du Parti de Gauche, lequel à Grenoble s’est prononcé clairement contre. Mais que ne ferait on pas pour garder ses délégations ?




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 12/2/10