CM du 14/12/09 - Délibération 54-B 005 – LOGEMENT

Logements étudiants - Participation de la ville de Grenoble à l’étude réalisée par Grenoble Alpes Metropole.

Intervention de Maryvonne Boileau

Toute initiative prise pour le logement étudiant est intéressante car il y a effectivement une absolue nécessité à améliorer les conditions de vie des étudiants, et principalement pour ceux qui ont le moins de ressources. Ils sont souvent dans l’obligation de travailler, parfois dans des conditions qui peuvent pénaliser leurs études. Etant donné les faibles montants de bourses d’études et l’incapacité de certaines familles à venir en aide à leurs enfants, cela crée de profondes inégalités face au droit de se former.

Il peut s’avérer intéressant de rechercher des solutions dans le privé, des initiatives ont été prises comme le logement contre des aides matérielles chez des gens âgés ou encore des OPAH, notamment à Berriat, pour faciliter l’accès au logement à loyer plafonné. Ces initiatives, si intéressantes soient elles, restent marginales et force est de reconnaître que les jeunes étudiants à faibles ressources ont des difficultés à se loger décemment. A ce propos-là, on pourrait regarder comment font les pays du Nord –le Danemark, la Suède ou la Norvège- qui ont créé des résidences étudiantes de qualité tout en offrant des aides financières conséquentes pour faciliter l’accès aux études supérieures.

Mais puisque l’on parle de cette délibération, nous voudrions alerter sur un autre problème qui se pose sur le Plan Campus qui traite également du logement étudiant. En effet, pour le Plan Campus, il va y avoir la ZAC du Polygone scientifique qui a créé une taxe pour les opérations immobilières qui vont avoir lieu sur son territoire. Cela se fait toujours. Au moment de la mise en place du Plan Campus, la taxe qui avait été décidée était de 150 le m², ce qui devait conduire donc à un versement de 9 200 000€. Or, entre-temps, la ZAC a pris la décision de demander 16 000 000€, soit 200€ le m². Alors, nous nous posons la question de l’explication de cette importante augmentation.

Ce qui est le plus ennuyeux dans cette histoire, c’est que les opérations universitaires avaient été décidées dans le Contrat de Plan Etat-Région avant la création de la ZAC. Malheureusement, les crédits pour la taxe n’avaient pas été prévus. Alors, on n’a rien trouvé de mieux que de faire payer cette taxe sur les crédits du Plan Campus. Ces crédits qui s’élèvent à 6 800 000€ seront majoritairement pris sur le budget prévu pour le logement étudiant et ils étaient prévus pour des constructions de résidences étudiantes et des réhabilitations.

Dommage, les étudiants devront encore attendre un peu pour avoir des logements dignes de ce nom !

Délibération adoptée à l’unanimité.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 14/12/09