Conseil de La Métro du 18 décembre 2009

Métro : Regard critique d’une élue écologiste

par Maryvonne Boileau depuis la tribune du public

Les discours du Conseil de Métro vendredi soir n"étaient pas passionnants. Juste un moment de sourire : une réaction de mauvaise humeur d’Eric Grasset habillé d’un pull vert flashy, à la suite d’une remarque de Didier Migaud en direction de Gilles Kuntz :
- « M. Kuntz vous nous reprochez la TEOM, mais vous ne pouvez qu’être d’accord avec la Taxe Générale sur les Activités Polluantes ? »
- Eric Grasset intervenant sans micro :« Il n’y a pas que lui qui est écolo, il y en a d’autres » !!

Didier Migaud a répondu aux intervenants en balayant tous les champs : en répondant à Gilles Kuntz que l’endettement de la Métro ne pouvait pas être comparé à celui de l’État, puisqu’à la Métro c’était pour l’investissement alors que l’Etat c’est pour le fonctionnement. La TEOM qu’il considère trop élevée pour nombre de nos concitoyens (sic), mais c’est la solidarité !, les aides aux communes qui sont plus importantes qu’ailleurs, etc.

Quant à « Mme Fiorasio », comme ne l’a pas cessé de l’appeler Michel Savin hier soir : pour elle « les nanos sont l’avenir pour la création d’emplois, ce qui donne une chance à notre agglomération que nous pauvres belus, nous ne comprenons pas du tout. Pire, nous nous comportons en enfants gâtés » (sic),

Les réponses de Didier Migaud étaient d’un bon niveau. Renzo Sulli, est resté très concret et ses arguments font mouche, mais il ne dit rien qui déplaise au Président. Michel Issindou, dit tout en ne disant rien ! Quant à Sassenage qui voulait donner des leçons de bonne gestion, ils ont pris le rapport de la Chambre Régionales des Comptes en retour évidemment pour leur mauvaise gestion.

Voilà, un soir de Métro ordinaire et un soir de Copenhague raté ! J’ai oublié une phrase de « Fiorasio » ! Elle râlait que nous fustigions les aides aux entreprises. Ce qui est très drôle c’est qu’elle n’a cessé de parler des entreprises d’emplois non qualifiés en laissant supposer que les collectivités territoriales leur apportaient une aide substantielle. Elle a même pris pour exemple le photovoltaïque que la France est obligé d’acheter en Chine. J’ai alors fait la remarque dans le public : « mais pourquoi n’aident-ils pas davantage Photowatt à Bourgoin qui traverse quelques turbulences actuellement, plutôt qu’aider ST et les autres ». Ce qui a fait sourire d’autres spectateurs présents dans le public, qui n’étaient pourtant pas venus pour nous supporter.


Forum



Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 18/12/09