CM du 28/09/09 - Voeu (rejeté)

Vœu pour un nouveau PDU visant à diminuer de 40% au moins les émissions de gaz à effet d’ici à 2020

Présenté par Olivier Bertrand, au nom du groupe Ecologie & Solidarité

La communauté scientifique est unanime et formelle : le bouleversement climatique de notre planète s’accélère de façon encore plus préoccupante que ce que laissaient présager les simulations faites lors de la signature du protocole de Kyoto en 1998.

Ainsi le Réseau Action Climat-France (RAC-F), association spécialisée sur le thème de l’effet de serre et du changement climatique, représentant français du réseau mondial Climate Action Network (CAN), nous indique de façon cohérente avec les travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) :

« Pour éviter des impacts irréversibles, l’augmentation de la température mondiale doit rester sous les +2°C par rapport à 1850. Cela signifie que les émissions mondiales de Gaz à Effet de Serre (GES) doivent atteindre leur pic d’ici à 2015 pour décliner ensuite de manière drastique. Le scénario dans lequel les pays industrialisés réduisent leurs émissions de 25 à 40 % d’ici à 2020 par rapport à 1990 ne donne qu’une chance sur deux de ne pas dépasser les +2°C. Les pays industrialisés doivent donc s’engager à réduire leurs émissions de plus de 40 % en 2020. »

Il est indispensable de comprendre que cet objectif de réduction de 40% en dix ans, qui sera porté par les ONG et la communauté scientifique lors du sommet de Copenhague en décembre prochain, est un strict minimum nécessitant pourtant des changements profonds en particulier de toutes les politiques publiques, et bien sûr celle des transports. Rappelons qu’en France, le secteur des transports est le premier émetteur de GES avec 26 % des émissions de CO2, devant les secteurs de l’industrie, l’agriculture et le résidentiel (source : IFEN).

Dans l’agglomération grenobloise, la question n’est même plus de savoir si la Rocade Nord stabiliserait ou aggraverait les émissions de GES, la question est de savoir comment diminuer d’au moins 40% en dix ans l’utilisation des modes de transports fortement émetteurs. Chaque centime d’argent publique disponible pour la politique des transports doit aller sur la solution la plus efficace permettant d’atteindre cet objectif. Il est évident qu’il n’existe aujourd’hui qu’une seule réponse crédible : un développement des transports en communs et des modes doux d’une toute autre ampleur que celle de ces dernières années. Arrêtons de nous réfugier derrière des leurres : la voiture électrique doit être développée, mais elle ne sera pas plus une solution que le nucléaire face aux bouleversements climatiques mondiaux.

Le dernier Plan des Déplacements Urbains (PDU) de l’agglomération grenobloise a été annulé par la justice administrative le 7 juillet 2009 pour erreur de fait au motif que le report de 2009 à 2012 du prolongement de la ligne B de tramway et le report de 2012 à 2014 de la mise en service de la ligne E bouleversaient l’économie du PDU. Ce PDU ne permettait absolument pas d’atteindre les nouveaux objectifs fixés par la communauté scientifique.

Ainsi, le Conseil Municipal de Grenoble, réuni le 28 septembre 2009 demande au Syndicat Mixte de Transports en Commun (SMTC) de l’agglomération grenobloise d’élaborer et de voter dès que possible un nouveau Plan des Déplacements Urbains intégrant pleinement les nouveaux objectifs de lutte contre les bouleversements climatiques fixés par la communauté scientifique et permettant grâce au développement des transports en communs de réduire de 40% minimum les émissions de Gaz à Effet de Serre dans l’agglomération d’ici à 2020.

Ce vœu sera transmis au Président du SMTC, au président du Conseil général de l’Isère et au président de la Métro.

Délibération rejetée. Votes (l’UMP ayant quitté la salle) :

-  6 Pour (Verts, Ades, Alternatifs)

-  44 Contre (PS / MoDem / PC / Go)




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 28/09/09