CM du 26/10/09 - Délibération 41-B 022 – NOUVELLES TECHNOLOGIES

Candidature pour l’expérimentation de la baisse de la puissance d’exposition aux ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile

Intervention de Gilles Kuntz

Une fois de plus, certains élus oublient leurs promesses les élections passées. Comment s’étonner alors de l’abstention massive des dernières élections ?

Après avoir fait semblant d’agir pour le principe de précaution en promettant, en pleine campagne électorale aux habitants de Villeuneuve-Géants, de faire enlever les antennes-relais de téléphonie mobile au plus tard il y a eu un an, fin juin – aujourd’hui, il reste encore une antenne, je le signale- le Maire a autorisé au moins l’opérateur Bouygues à installer ses antennes sur un bâtiment municipal juste à côté : la Bourse du Travail.

La déclaration préalable de travaux a été affichée sans qu’aucun habitant ne soit prévenu au préalable, même pas le collectif d’habitants très actif sur ce sujet depuis des années –il est toujours actif M. Chamussy - le Collectif Antennes Villeneuve.

Encore une fois, il n’y pas eu de débat, les élus iront peut-être ensuite expliquer la décision prise. C’est toujours la même conception de la démocratie participative… Il semble depuis que cette autorisation de travaux ait été suspendue. Cette question ferait-elle donc un tel débat dans la majorité au point de souffler le chaud et le froid ?

Monsieur le Maire, les belles promesses contenues dans cette délibération sont une chose, mais la réalité est souvent autre. Néanmoins, nous voterons cette délibération : elle est sollicitée par les associations. Nous espérons que vous passerez enfin des déclarations d’intention aux actes pour appliquer le principe de précaution qui a été reconnu à plusieurs reprises par les tribunaux pour les risques présentés par les ondes électromagnétiques.

Je voudrais dire qu’il y a une autre proposition qui avait été faite par les habitants et qu’il serait intéressant de mettre en œuvre –et qui avait été commencé dans l’ancien mandat- : mettre à leur disposition des appareils des mesures pour pouvoir vérifier si les seuils de 0,6 volts par mètre qui sont demandés par la plupart des pays européens aujourd’hui sont dépassés ou pas. Ces appareils permettent de faire des mesures inopinées car il faut savoir que les relais de téléphonie mobile sont télécommandables donc, quand c’est l’opérateur qui commande les mesures, évidemment il peut mettre ce relais en veille et avoir des mesures non fiables.

Délibération adoptée à l’unanimité.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 26/10/09