CM du 06/07/09 - Délibération 51-D 017 INTERVENTION SOCIO ECONOMIQUE

Subventions aux associations du secteur de l’insertion

Intervention de Maryvonne Boileau

C’était simplement pour indiquer – il n’y a pas que nous qui devons l’entendre – combien, aujourd’hui, les associations sont dans une difficulté croissante, notamment parce que, bien sûr, une fois de plus, l’Etat diminue considérablement ses subventions aux associations auxquelles il venait en aide jusqu’à présent.

Ceci fait que l’on entre dans un système qui est un peu particulier et surtout très pervers, où l’on dit aux associations « il faut que vous ayez une aide de l’Etat ». L’Etat dit : « il faut que vous ayez une aide des collectivités territoriales ». Les fondations disent « Si les collectivités territoriales ou si l’Etat ne viennent pas en aide, alors nous non plus, on ne vous aide pas ». Bilan de l’opération : certaines associations se retrouvent sans aucune aide et ont loué des locaux. Et la situation se termine par des financements issus des ressources propres des personnes qui étaient censées avoir éventuellement un emploi grâce à ces associations dont certaines interviennent dans le secteur du développement durable.

On peut parler aussi de Femmes Evasion où tout à l’heure nous allons intervenir. Il n’y a plus d’aide du tout à cette association. Que vont faire les personnes qui sont dans ces associations-là ? Gilles Kuntz est déjà intervenu pour parler de l’ODTI qui a été dans une situation extrêmement problématique : l’ODTI a été vraiment le fer de lance – si l’on peut dire – et s’en sort, grâce à l’aide de la Ville de Grenoble il faut bien le dire, de manière plutôt satisfaisante mais avec une grande action bénévole. Les autres associations qui sont visiblement moins conséquentes et moins fortes, comment elles vont-elles assumer leur avenir ? Il pourrait y avoir davantage de licenciements avec des chiffres bien supérieurs aux 8 licenciements de l’ODTI.

Il ne faut pas oublier qu’à Grenoble ce sont 13 000 personnes qui travaillent dans les associations. Sans les aides qui leur seraient apportées, que vont devenir les gens qui travaillent dans ces associations ?

Délibération adoptée à l’ unanimité.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 6/07/09