CM du 08/06/09 - ADMINISTRATION GENERALE 70-E 025

Frais de mission des élus

Intervention de Marina Girod de l’Ain

Je voudrais juste revenir sur un déplacement : celui du 29 mai au 1er juin 2009 à Sfax, en Tunisie. Dans le cadre de ce déplacement et en complément de différentes actions de coopération avec la fac de médecine, les écoles d’art, ou avec les associations pour les personnes porteuses de handicap mental, nous avions souhaité et nous vous avions demandé bien en amont de pouvoir rencontrer les démocrates locaux et de rencontrer la Ligue des Droits de l’Homme dans un régime qui bâillonne la presse et bâillonne les Droits de l’Homme.

Malheureusement, vous avez refusé, nous le regrettons, très fortement, et j’ai dû moi-même mener ces discussions, fort passionnantes.

Intervention de Michel Destot

Monsieur Detroyat, veuillez expliquer comment on traite les droits de l’homme dans un pays, et que ça n’est surtout pas en exposant les gens qui vous reçoivent, s’il vous plait.

Réponse de Jean-Michel Detroyat

Je rappelle que nous étions invités en Tunisie, et que ce n’était pas nous qui organisions le programme. Je vois à cet égard difficilement comment nous pouvions imposer aux gens qui nous invitaient telle ou telle rencontre.

A cet égard et en ce qui concerne les Droits de l’Homme, je crois qu’il faut peut-être cesser aussi de nous instaurer en donneurs de leçons. Il me semble que Churchill a dit un jour : « Montrez moi l’Etat de vos démocraties, et montrez moi aussi l’Etat de vos prisons, et je vous dirais l’Etat de vos démocraties ». A cet égard, il y aurait beaucoup à dire sur la France. Quand je vois ce qui se passe actuellement vis-à-vis de la justice française, je crois que nous sommes mal placés pour donner des leçons sur les Droits de l’Homme à l’étranger.

Donc je vois pas à cet égard comment nous pouvions imposer à nos amis tunisiens telle ou telle rencontre. Mais vous avez souhaité, Madame Girod de l’Ain, avoir des rencontres, et nous en avons organisé une. Je crois que vous avez pu l’avoir, donc je ne vois pas en quoi vous remettez en cause les conditions de ce voyage.

Intervention de Michel Destot

Je me permets d’ajouter que le président du comité de jumelage et moi-même avons eu des relations, avec notamment la Ligue des Droits de l’Homme de Tunisie, à plusieurs reprises, dans le passé, et que nous avons gardé le contact avec cet organisme.

Délibération adoptée. Votes :

- Ne Prennent Pas Part au Vote : 15 (Verts, Ades, Alternatifs / UMP)

- Pour : 44 (PS/Modem/PC/GO)


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2009 RSSConseil du 8/06/09