Conseil Municipal du 15/12/08

Regard critique d’un élu alternatif

par Gilles Kuntz

Jamais depuis 2001 pour les anciens éluEs de notre groupe, nous n’avions connu un tel enjeu dans un conseil municipal consacré au vote du budget. Pour la première fois depuis 1998, le Maire et sa majorité proposaient une violente augmentation des taux de 9%, ce qui avec la hausse automatique des bases entrainerait une augmentation de 11% des impôts, voire même 13 % si on prend en compte la hausse annoncée de la TEOM et la création d’une nouvelle fiscalité par la Métro.

Comme si cette majorité avait honte de son mauvais coup porté à celles et ceux qui ressentiront le plus cette augmentation, tout était fait pour ne pas permettre la tenue d’un débat public comme il se doit. D’abord, malgré l’importance de ce conseil, rien n’était prévu pour retransmettre les débats dans une autre salle au nombreux public venu pour l’occasion. Quelques privilégiés arrivaient à se serrer sur la trentaine de places réservées au public ; d’autres dont d’anciens éluEs étaient cantonnés dans le hall. Quelle différence avec le pseudo conseil extraordinaire du 6 octobre sur les JO à la halle Clémenceau et qui a même eu droit à une retransmission en direct sur la télé locale !

Ensuite, le conseil devait commencer par écouter une présentation-fleuve de deux heures faite par la majorité avant que ne s’ouvre enfin le débat. Il est trop facile de ne pas organiser de réunion publique de présentation de son projet de budget pour le faire au final en séance avec interdiction au public comme à l’opposition de réagir...

Quand notre tour est enfin venu, Maryvonne Boileau dans une intervention remarquée et applaudie a pu enfin démonter ce mauvais budget anti-social. Nous avons ensuite présenté nos douze amendements résultant de plusieurs semaines de travail qui montraient qu’un autre budget était possible sans augmentation des impôts et en renforçant même la politique de solidarité de la Ville. Le Maire a bien tenté de limiter notre parole en refusant que nous intervenions chacun pour présenter les amendements prévus. Mais notre présidente lui a tenu bon et il a bien dû nous écouter. De même intervenant sur la délibération qui fixe les taux d’imposition, Michel Destot a voulu sans plus de succès réduire mon intervention à une explication de vote, ce qu’elle n’était pas.

Devra t’on un jour faire comme à Asnières, où à force d’être coupé par le maire UMP, l’opposition a dû amener un mégaphone pour être entendue ?


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2008 RSSConseil du 15/12/08