CM du 20 octobre 2008

Vœu pour l’amélioration du service public postal

Intervention de Gilles Kuntz

Avant de présenter ce vœu, permettez-moi brièvement de répondre aux orateurs qui se sont exprimés avant même que ce vœu proposé par notre groupe ne leur soit commenté. D’abord, nous tenons à disposition du groupe GO, l’accusé de dépôt de notre vœu en date du jeudi 16 décembre, soit un jour avant le délai limite fixé par notre règlement intérieur. C’est bien au cabinet du maire de diffuser les projets de vœux aux groupes d’élus, pas notre rôle. D’ailleurs, le groupe PS et apparentés l’a bien eu à temps puisqu’il nous a proposé des amendements et que le texte qui vous a été donné aujourd’hui résulte de ce travail entre nos groupes.

Je voudrais dire ensuite à ceux qui ne croient pas à la vente au privé de la Poste, que nous avions les mêmes engagements du gouvernement de ne pas vendre Gaz de France. Ceci ne l’a pas empêché peu de temps après de passer à l’acte. Venant après la privatisation de France Télécom et celle rampante d’EDF, la Poste est à son tour menacée de casse au profit du privé ; ce dernier n’en gardera que les bons morceaux et laissera de côté les activités jugées non rentables de son point de vue, comme la couverture du territoire national par les bureaux de poste dans chaque village ou quartier.

Déjà à Grenoble, certains quartiers sont mal desservis comme les quartiers Sud où la livraison des colis n’est plus assurée depuis des années. Qu’en sera t-il quand l’activité postale sera privatisée ? Quelle hausse subira le coût du timbre ? Pour quel service offert ?

Nous devons nous poser ces questions aujourd’hui, car demain il sera peut-être trop tard. Nous avons déjà laissé dans notre ville disparaître les trésoreries de quartier, ne laissant plus qu’un seul point pour se renseigner et payer ses impôts avenue Rhin et Danube. Agissons pour le service public de la Poste tant qu’il en est encore temps.

Oui, avec le comité de mobilisation local dont fait partie entre autres le PS, nous demandons un référendum sur la privatisation de la Poste. Monsieur le Maire, vous ne pouvez refuser cela. C’est la moindre des choses de demander leur avis à tous les français et françaises avant de démanteler cette pièce essentielle de la vie sociale et du lien entre nous tous.

La privatisation nous amène sur une voie terriblement dangereuse. L’ouverture du capital même minoritaire organise la pression de capitaux privés dont les exigences de rentabilité sont contradictoires avec les missions de service public. La crise financière montre à quel point le marché est aveugle sur les risques, à partir du moment où les profits escomptés sont alléchants

Nombreux sont celles et ceux, dans les associations de consommateurs, organisations syndicales, collectivités locales, journaux, partis politiques qui pensent que c’en est assez et que nous devons nous unir pour arrêter cette machine infernale à remettre en cause les droits.

La privatisation de la poste est notre affaire à tous.

Voeu adopté.


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2008 RSSConseil du 20/10/08