CM du 22 septembre 2008 - Délibération 1-A 031 ENVIRONNEMENT

Politique de développement durable de la Ville de Grenoble

Intervention de Gwendoline Delbos-Corfield

L’action 9 : « Poursuivre la démarche de végétalisation de la ville et appliquer une gestion durable des espaces verts » illustre assez bien le joli catalogue que constitue cette délibération. Pas toutes les propositions, certaines sont sérieuses et un peu ambitieuses, mais d’autres reflètent une vision formaliste et passive du développement durable.

Dans cette action, en plus du flou et du vide de proposition, on est inquiet du tristement timide « la végétalisation est favorisée ». Je ne sais pas ce qui est entendu exactement par « favoriser » mais ça laisse un peu pantois quand même quant aux actions de végétalisation qui seront ainsi favorisées. Alors qu’en parallèle, en revanche, il nous est dit de manière un peu plus précise que « un jardin ou verger sera créé, conservatoire pour le maintien de la biodiversité et des semences ». Ça, ça fait froid dans le dos... d’un côté, rien de concret pour le quotidien et l’aménagement de la ville, et de l’autre, un zoo pour venir admirer les dernières brindilles de la nature en voie de disparition.

Est-ce à dire que votre vision de l’avenir ressemble au film qui accompagnait la chanson de Mickey 3D « Respire », il y a quelques années ? Ou à une nouvelle de science-fiction que je vous conseille de lire « Homo Jardinus » de Christophe Lambert qui finit sur cette image à la fois terrible et drôle d’une vitrine à travers laquelle les petits extraterrestres peuvent observer « un authentique anglais du 21e siècle en train de tondre son gazon » ?

Il nous semblerait souhaitable que la ville de demain montre enfin aux adultes la possibilité de découvrir les coquelicots et les pissenlits ailleurs que dans une fiole remplie de formol. On aurait aimé des exemples pertinents d’agrandissement de parcs, de création de points d’eau, de végétalisation de toits, une réflexion sur la forêt urbaine, sur la protection de la faune et de la flore dans les parcs à l’usage de tous, le retour de parcelles cultivées en ville, pourquoi pas ?

Grenoble est une ville pauvre en parcs et en arbre, cela a été dit avant moi, et paradoxalement et malheureusement riche en pollution. Il y a du travail ! N’hésitez pas à être plus ambitieux qu’un sanatorium pour plantes vivaces et herbes folles.

Délibération adoptée

Votes :

Ne prennent pas part au Vote : 6 (Verts, Ades, Alternatifs)

Contre : 9 (UMP)

Pour : 44 (PS / MoDem / PC / Go)


-->


Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2008 RSSConseil du 22/9/08