Conseil Municipal du 16 décembre 2013

Délibération n°28 - E 022 : Convention Ville/CCAS. Prestations faites par la Direction des Moyens d’Information. Année 2014

Intervention de Gilles Kuntz

Il s’agit ici d’une dépense estimée à 180 000 € pour notre CCAS. Cette somme est importante au regard des besoins sociaux de nos habitants qui viennent solliciter notre aide. Nous devons donc être attentif à la dépense.

Or tout se passe dans cette Ville comme si ces dépenses informatiques étaient considérées comme inéluctables et non négociables. Aucun schéma directeur de l’informatique n’est plus élaboré (ou au moins présenté aux élus depuis plus de 10 ans). Nous sommes devenus captifs de notre fournisseur exclusif qui tisse son monopole même au sein des collectivités. La Ville a bien un temps adhéré à des associations partageant leurs informations sur la développement du logiciel libre en leur sein, mais comme vous me l’écrivez en réponse reçue ce jour à un courrier : « nous utilisons des logiciles libres pour les dispositifs de sécurité intégrés aux installations de la ville (comprendre anti-virus) ainsi que pour le développement des sites internet » Cela est bien insuffisant et ne représente que quelques % des dépenses logicielles de la Ville qui se comptent en millions d’euros.

Vous indiquez aussi que la migration au libre demanderait une «  formation particulièrement lourde de l’ensemble des agents  », mais vous ne me répondez pas quand je vous écris que le changement d’une version d’Office à une autre entraine aujourd’hui une demi-journée de formation aux mêmes agents.

Je passe sur les commentaires qui qualifient les logiciels propriétaires d’ « avoir des fonctionnalités objectivement aujourd’hui plus performantes et plus faciles d’utilisation ». Une formation urgente est à proposer à celui qui vous a proposé cette phrase….

Pour finir, je rappellerai juste ce que le premier ministre à écrit dans une circulaire du 19 septembre 2012 : «  Les logiciels libres sont des logiciels dont le modèle de propriété intellectuelle est conçu pour donner à l’utilisateur une grande liberté d’utilisation, de modification et de diffusion(…).
Au sein de l’administration, on constate une longue pratique de leur usage qui a permis le développement de compétences et la capitalisation de nombreuses expériences positives. Celles-ci ont notamment démontré les atouts du logiciel libre (moindre coût, souplesse d’utilisation, levier de discussion avec les éditeurs).
Après plusieurs années au cours desquelles la question de l’usage du logiciel libre a pu faire l’objet de nombreuses discussions, il est désormais possible de retenir une série d’orientations et de recommandations sur le bon usage du logiciel libre. C’est l’objet du document joint en annexe…
 »

Sans une réelle volonté politique dans cette ville, cette introduction du libre dans nos services ne se fera pas et nous continuerons à dépenser sans compter au profit d’une société dont on sait aujourd’hui qu’elle a ouvert son code à l’espionnage pratiqué par la NSA.

C’est aussi une éthique que nous pourrions avoir : utiliser des logiciels ouverts dont chacun peut analyser le code source comme certains pays l’ont décidé.

Vote : POUR




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 16/12/13