Conseil municipal du 18 novembre 2013

Délibération n° 43 - A 030 - URBANISME AMENAGEMENT : ZAC Esplanade - Approbation du dossier de réalisation de ZAC - Approbation du programme des équipements publics

Intervention de Gilles Kuntz

A propos du projet final que vous nous présentez aujourd’hui, nous pouvons noter des évolutions :

- « abandon du principe de construction d’un immeuble à grande hauteur dans le projet ». Cette fameuse tour qui se voulait comme un signal à l’entrée de Grenoble, que le maire appelait de ses vœux : « des tours comme à Manhattan » a t’il dit un jour en conseil, n’est plus. A t’elle disparu du projet du fait de l’opposition des habitants, de l’avis des services de l’Etat chargés de la protection des sites ou simplement du fait de l’impossibilité de trouver des investisseurs pour construire et surtout gérer cette tour ? Nul ne l’explique, mais il reste cependant dans votre majorité des élus qui disent « un jour peut-être » qui n’ont pas renoncé…

- abaissement de la hauteur des immeubles de 3 à 9 m : encore un point que nous demandions avec les habitants depuis le début. Il n’y a qu’à juger sur les maquettes pour voir combien ces hauteurs excessives cachaient la vue du site le plus emblématique de notre ville. Le commissaire-enquêteur de l’AVAP ne s’y est pas trompé puisque ce point à été l’objet de ses réserves dont vous avez été obligés de tenir compte.

Les autres évolutions sont mineures, elles ont été présentées : nous n’y reviendrons pas.

Nous avons déjà indiqué notre crainte d’un projet qui ne peut se construire que si un pont est jeté sur l’Isère. Ce pont n’est toujours pas financé et personne ne veut en prendre la maitrise d’ouvrage. Pareil pour les deux passerelles dont une seulement est inscrite dans la ZAC.

Pour les équipements publics et en particulier scolaires, on se contente de réserver des emplacements, mais déjà on échafaude des scénarios pour se passer d’une nouvelle école en parlant de Jean Jaurès déjà saturée, de l’ancienne école de la Porte de France a une clase avant qu’elle ne ferme, mais on en fera 5… et même d’envoyer les enfants de l’autre côté de l’Isère à Jean Macé qui subit déjà l’imprévoyance de votre majorité avec des préfabriqués pendant des années. Tout cela n’est pas sérieux : nous avons commandé une étude par exemple à l’agence d’urbanisme en 2012 sur l’évolution de la population scolaire du secteur 1. Pourquoi cette étude nous est-elle cachée ? Confirme t-elle ce que nous disons : qu’il faut inscrire la construction d’une école et aussi d’une crèche dès le lancement du projet ? En entrant dans ce conseil, on nous a remis comme à l’habitude une réponse au dernier moment, mais il s’agit des effectifs actuels des écoles de Grenoble sans rien de prospectif.

Pour finir, il est pour le moins curieux de voir cette précipitation de vouloir tout décider juste avant les élections municipales et juste avant le jugement du tribunal administratif sur la modification n° 2 et la révision simplifiée et avant que la justice se soit prononcée sur la légalité de la création de cette ZAC comme de la ZAC Flaubert que nous verrons juste après.

La crise est tellement profonde qu’il faudrait se pencher sur les vraies priorités budgétaires qui permettrait d’améliorer la vie quotidienne ici et maintenant et non pas dans 10 ou 20 ans. Il n’y a plus de lendemains qui chantent et ces grands projets très coûteux pour la ville vont plomber les finances pour des dizaines d’années. Il s’agit d’aménager plus de 350 ha, la moindre des choses serait d’avoir les projections financières réalistes sur 10 à 20 ans de l’impact de ces réalisations sur les budgets de la ville en ne faisant pas comme pour le stade où tous les chiffres étaient faux et minimisés pour faire voter les élus en leur mentant.

Il faut arrêter ces projets et les reprendre de manière simple et démocratique afin que les habitants puissent co-construire leur avenir avec le conseil municipal et ne soit pas seulement appelés à réagir à de propositions ficelées dans leurs principes.

Vote : CONTRE




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 18/11/13