Conseil municipal du 18 novembre 2013

Délibération n° 6 – B 003 - LOGEMENT : Mobilisation du parc privé – Reconduction de la participation de la ville de Grenoble dans le cadre du dispositif LOCA ++ 2014/2015

Intervention de Maryvonne Boileau

Cette délibération, qui permet d’apporter des aides complémentaires dans le cadre de la rénovation du parc privé existant, présente toujours un grand intérêt.

En effet, les collectivités, dont la ville de Grenoble, se doit d’avoir un plan très ambitieux pour mobiliser un parc de logements privés inoccupés qui ne pourra que croître si l’on n’y prend garde.

Les logements neufs en locatif privé, sont plus attractifs, mais seulement pour ceux qui en ont les moyens. La conséquence immédiate est de rendre le parc ancien, toujours moins attractif. Celui-ci a encore des loyers trop élevés, eu égard au produit proposé. De plus, les charges locatives sont très lourdes, notamment en raison des systèmes de chauffage, qu’il s’agisse du chauffage urbain qui a considérablement augmenté ces dernières années ou de chauffage électrique peu performant.

De plus, les huisseries anciennes avec simple vitrage, ainsi que des constructions de la seconde moitié du 20è siècle, entraînent des classements de la dépense énergétique, au mieux de classe E, mais aussi de classe F, soit entre 230 à 450 KW/m2. Compte tenu de l’augmentation constante du gaz, de l’électricité ou du chauffage urbain, le montant des charges devient insupportable pour nombre de ménages qui voient leurs ressources fortement diminuées à cause du poste logement.

Comme chaque année, nous entendons la remarque qu’il y a beaucoup de logements vides et beaucoup de gens sans logement. Malheureusement, la réponse à la demande de logement ne peut pas automatiquement se réaliser de l’un en direction de l’autre. Le parc social n’arrive pas à répondre aux besoins de logements pour les classes moyennes, et il s’avère qu’à Grenoble, en raison des coûts d’acquisition, pour mémoire, le montant des ressources d’un ménage doit au moins s’élever à plus de 4000 euros, pour accéder à des prêts bancaires, sans oublier le petit apport personnel.

Alors, nous pensons qu’il est impératif d’aller beaucoup plus avant sur cette aide au locatif privé, pour remobiliser du logement vacant et apporter des réponses à des demandeurs de logements. Ce qui au passage aura des conséquences favorables sur l’environnement par une amélioration de la qualité de l’air. Nous n’ignorons pas les difficultés rencontrées, mais la volonté gouvernementale sur cette question est importante, nul doute que d’autres moyens complémentaires, notamment d’accompagnement de ces opérations vont pouvoir être mobilisés.

Suite aux démolitions, le bilan du nombre de logements sociaux neufs construits depuis 2008, notamment pour ACTIS n’est pas très satisfaisant. Grâce au LOCA ++ et autres aides de l’ANAH, la mobilisation du parc privé offre au final, 2 fois plus de logements par an pour un loyer identique au logement social.

Il nous faut poursuivre dans cette direction. Pour le logement, tous les leviers doivent être actionnés pour faciliter l’accès à un logement décent pour un maximum de demandeurs. .

Vote : POUR




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 18/11/13