Conseil municipal du 18 novembre 2013

Délibération 1-A 024 ENVIRONNEMENT - Volet environnemental de la politique de développement durable de la Ville de Grenoble - Grenoble Facteur 4 - Bilan du plan d’actions 2008-2013

Intervention de Olivier Bertrand

Ce soir vous nous présentez le bilan du plan marketing que votre majorité a mise en place pour repeindre en vert la politique qu’elle a menée depuis 2008. Alors évidemment, c’est du marketing, et la réalité est beaucoup moins verte que vous voulez le faire croire

- La première illusion consiste à faire croire que les mesures phares de la politique de la ville en matière d’environnement et d’énergie ait été développées au cours du dernier mandat. Il ne faut pourtant pas réécrire l’histoire : Mur/Mur n’est que la déclinaison de l’OPATB élaborée dans le mandat précédent. Votre bilan le reconnait d’ailleurs clairement. Il oublie simplement de mentionner que, c’est un élu écologiste qui a imaginé cette action et qui l’a porté auprès de la majorité d’alors.

- Mieux encore, vous communiquez sur la formidable réussite de l’éco-quartier De Bonne. On ne peut que s’en réjouir puisque c’est un projet que nous avons largement porté. Mais vous oubliez que, ces 6 dernières années votre action s’est résumé à imposer un hôtel 4 étoiles à la place d’un équipement structurant.

- Une autre illusion consiste à faire croire que la politique Déplacements de la Ville de Grenoble est en pointe en matière de modes doux. Vous oubliez que vous avez soutenu le projet de rocade Nord, ce qui nous a fait perdre 4 précieuses années et, du coup, la ligne E prévue pour 2009 n’est toujours pas en service… Sur la politique vélo : un plus grand nombre de kilomètres de pistes cyclables ont été réalisés sous le mandat précédent que sur celui qui s’achève. L’enquête Ménages-Déplacements a d’ailleurs révélé que la pratique du vélo a augmenté mais reste comparativement faible : 4 à 5 %, loin derrière d’autres grandes villes, pas seulement du nord de l’Europe mais aussi françaises comme Strasbourg ou de villes Italiennes. Le PDU fixait un objectif à 8 % pour le vélo en 2010. Ce chiffre était atteignable parce qu’une politique vélo ambitieuse a un coût très faible. Pourtant, même si Metrovélo marche bien, avec 5% de part modal, on en est encore très loin d’un objectif un minimum ambitieux.

- Une autre illusion consiste à ne cesser de mélanger chiffres et politiques qui sont du ressort, tour à tour, de la Métro, de la Ville de Grenoble et des SEM. Il en est ainsi pour les opérations de rénovation des logements sociaux, de Mur/Mur, du tram, etc…

- Enfin, dernière illusion : vous voulez faire croire que les résultats affichés par votre plan marketing sont remarquables. Il n’en n’est hélas rien. Nous le savons, les pays industrialisés sont appelés à réduire fortement leur consommation d’énergie. Le Président de la République a engagé le pays vers une réduction de sa consommation énergétique de 50% à horizon 2050. Dans ce contexte, les 3,7% d’économie d’énergie réalisés en 7 ans sur le périmètre réduit au patrimoine de la Ville de Grenoble, sont bien faibles. A ce rythme là, nous n’atteindrions qu’a peine 20% d’économie d’énergie en 2050. Nous sommes loin du compte !

Pour conclure sur ce plan marketing, voici ce qui est écrit dans la conclusion du rapport d’évaluation du plan climat de la Métro d’octobre 2012 : « la multiplication des actions contribue à « noyer » le message. Un travail d’harmonisation doit être réalisé, principalement avec la ville de Grenoble. » Plus loin, on peut lire : «  la démarche initiée par la ville de Grenoble (Grenoble Facteur 4) est très proche du plan climat local de la Métro. Ce doublon brouille les messages, particulièrement pour les citoyens. Par ailleurs, des économies de moyens entre professionnels pourraient être imaginées dans une logique de complémentarité des thèmes voire la mutualisation des moyens. Une collaboration plus forte est aujourd’hui nécessaire. »
D’après la Metro, ce plan marketing Facteur 4 est donc non seulement inutile mais contreproductif : il aurait été plus efficace que la Ville s’engage de manière claire sur le plan climat.

Mais, s’il y a bien un domaine dans lequel votre majorité n’a rien fait, pas même de la communication, c’est bien pour améliorer la qualité de l’air. Le projet de Plan de Protection de l’Atmosphère, dont la phase d’enquête publique vient de se clôturer est alarmant : les mesures proposées ne permettent pas d’atteindre les objectifs fixés par manque de volonté politique. Le PPA sans cesse repoussé sera effectif au mieux jusqu’en 2015, c’est-à-dire demain, et aucun moyen financier n’est prévu. Pire, au-delà du simple document qu’est le PPA, la ZAPA ou tout autre projet de ce type visant à améliorer la qualité de l’air a été abandonné. Le manque de volonté était tellement flagrant qu’il n’y avait aucun élu de la majorité de Grenoble dans les comités de pilotage. Nous étions seuls avec Gilles Kuntz, alors que le périmètre proposé concernait quasi exclusivement Grenoble. Vous le savez, ce manque de volonté à entrainé la démission du vice président de la Metro.

Nous pensons sincèrement que les grenoblois ne sont pas dupes : si on le compare à d’autres villes comme Nantes, Strasbourg ou Toulouse, votre bilan en matière de développement durable n’est, hélas, pas bon. Sans écologistes dans votre majorité, les rapports de force favorables au développement durable n’ont pas eu lieu. Et le marketing ne remplacera jamais ce rapport de force . Alors oui, il y a eu des réalisations mais à un rythme moins soutenu et avec moins de volonté qu’ailleurs. Et c’est bien tout le problème.

Vote : ABSTENTION




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 18/11/13