Conseil municipal du 18 novembre 2013

Débat d’Orientation Budgétaire 2014

Intervention de Hakim Sabri

Monsieur le Premier Adjoint, vous nous avez ce soir accablé de chiffres en ce qui nous concerne nous ferons dans la sobriété….
Nous voulons bien croire qu’à l’occasion de ce dernier Débat d’Orientation Budgétaire vous aviez là une occasion unique de dérouler la politique budgétaire de ce mandat…
Ce que nous regrettons simplement c’est puisque la Politique c’est faire des choix : quels sont les choix proposés aux Grenoblois pour ce débat d’orientation budgétaire ? Nous n’en voyons aucun !!!

Nous n’avons eu de cesse depuis le début de ce mandat de marteler qu’il fallait à chaque fois proposer plusieurs scénarii et qu’il fallait demander l’avis des électeurs et électrices qui vous ont délégué la possibilité de décider pour eux. Le problème est que arrivés en fin de mandat vous avez fini par croire que tout cela était une perte de temps…

Vous avez certes au début de celui-ci organisé des réunions publiques mais après le vote du budget c’est-à-dire après avoir tout décidé….
L’an dernier vous avez fait un effort et les réunions publiques ont eu lieu avant le vote du budget …. Avec des présentations trompeuses basées sur un billet de 100 € découpés en services rendus en oubliant le service de la dette !

Cette année ? Nous venons d’apprendre que vous avez prévus deux réunions publiques nous espérons que cela permettra de répondre aux questions que peuvent se poser les habitants de cette Ville….et pourtant nous traversons une crise assez grave avec une croissance prévue par le projet de loi de finances 2014 à – de 1% de croissance du PIB et une diminution des dotations de l’Etat de près de 1,5 M €
Il était donc plus que jamais nécessaire d’expliquer…de faire des propositions… avant de décider…Et nous aurions aimé vous entendre condamner cette politique gouvernementale de désengagement de l’Etat mais il semblerait que ce n’est plus si facile

Revenons au débat… page 11 de votre document vous expliquez que la Ville a fait des efforts et a permis depuis le début de ce mandat une réduction de plus de 12% des dépenses de gestion ?
Nous sommes dubitatifs sur cette annonce en effet après avoir vérifié… En 2009 ces dépenses (hors personnel, subventions et transferts) donc des charges dites à caractère général atteignaient 52,85 M € dont 2,92 M € pour la régularisation entre un budget annexe et le budget principal soit environ 50 M € sans cette régularisation…

Alors que pour le BP 2014 il est prévu 60 M € dont 8 M € de changement de périmètre en fait 52 M € pour le même périmètre corrigé qu’en 2009… Cela permet de se rendre compte que l’annonce que vous faites est erronée qu’il n’y a pas eu réduction des dépenses de gestion alors qu’une économie de 2 M € était parfaitement possible simplement en restant dans la continuité…

Pour permettre le débat nous avons donc fait le travail que vous auriez dû faire et que nous continuerons à faire si nous devions gérer cette Ville à savoir proposer au moins deux scénarios….

  1. le premier scénario est un allégement de la pression fiscale avec une diminution de 5 M € sur les recettes fiscales pour permettre ainsi de donner un peu de pouvoir d’achat aux contribuables. Malgré cette perte de recettes nous augmentons de 1,5 M € le poste personnel afin de créer 38 postes et renforcer une présence publique qui fait défaut dans certains quartiers une économie de 2 M € sur autres dépenses permettrait d’avoir une épargne nette non pas à 4,4 M € mais néanmoins positive à 0,6 M €. Stabilisation de la dette et nous voulions en profiter ici pour remercier les services pour avoir veillé à ne pas avoir contracté d’emprunts toxiques et enfin pour équilibrer le tout, des économies en investissement sur ce qui ne touche pas la vie quotidienne et n’est pas d’intérêt général.
  2. le deuxième scénario est de conserver les recettes générées par la fiscalité avec un renforcement très significatif de la présence publique dans certains quartiers sur des plages horaires beaucoup plus importantes : pour cela 3 M € de plus au poste frais de personnel….et avec comme cibles : la propreté urbaine, la tranquillité publique, la prévention de la délinquance et surtout la réponse immédiate aux demandes d’intervention. .. Une augmentation très significative de l’Allocation municipal d’habitation + 1 M € au CCAS et des subventions supplémentaires pour aider les associations qui sont en première ligne face à la crise.
    Donc renforcement des dépenses en fonctionnement compensées par une suppression des investissements inutiles. Et au final un service rendu bien supérieur et vérifiable immédiatement, qui justifie alors le niveau très élevé des impôts, ce qui n’est pas le cas actuellement avec la proposition faite par votre majorité.

Ensuite c’est aux Grenoblois de décider ce qu’ils souhaitent pour leur ville

Nous tenons à disposition le tableau correspondant de nos propositions chiffrées sur notre site et prêt à être distribué dans la salle, puisque vous ne nous autorisez pas à utiliser les moyens publics de projection que vous vous réservez pour l’usage unique de la majorité.

DEBAT SANS VOTE.


Documents joints

Scénarios comparés de budget 20114

21 novembre 2013
Document : PDF
52.6 ko



Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 18/11/13