Conseil municipal du 30 septembre 2013

Délibération n°18 - C 026 - EDUCATION : Autorisation à signer la convention relative au Projet Educatif de Territoire.

Intervention de Marina Girod de l’Ain

Dans le cadre de la loi de la refondation de l’Ecole de la République, vous avez décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires dès cette rentrée. Monsieur Bron, vous êtes depuis longtemps un grand défenseur de cette réforme. Nous n’avions pas la même approche regrettant votre précipitation...
Alors si en effet il est trop tôt pour en dresser un bilan de l’organisation que vous proposer aux grenoblois, il est pour autant largement temps de procéder au bilan de la rentrée scolaire des petits grenoblois : oui elle s’est passée mais celle-ci a juste été chaotique. Nous avons cherché des mots mais pas trouvé autre chose que chaotique, désorganisé et parfois même inquiétante pour bien des acteurs de l’école... Nous avons rencontré beaucoup de ses acteurs, directeurs d’écoles, enseignants, ATSEM, responsables d’équipe des personnels d’entretien, animateurs et évidemment de nombreux parents d’enfants. Et nous serons donc concrets, extrêmement concrets.
Devant votre commande politique et face à l’impréparation de la rentrée, il faut néanmoins remercier les services de la Ville et tous les agents concernés pour leur implication, courant d’écoles en écoles, saluer le travail des enseignants et des directeurs qui ont permis d’échapper à bien des catastrophes. Vous avez durant l’été effectué un travail de communication important jouant les partenariat proche de l’école, intéressant. Pour autant cette communication ne correspond pas au réel. C’est de la communication.
Les récré-actives, joli nom, ont fait rêver bien des familles qui ont vite déchantées : des animateurs souvent de bonne volonté mais recrutés à la dernière minute non formés sans matériel, ont été dépassé... Les malles pédagogiques, sur le budget de la Ville, censées alimenter les récré-actives comme support, ne sont pas adaptées du tout : de la colle, des ciseaux, des gommettes, beaucoup de gommettes…de la maternelle au CM2.
Les animateurs référents n’avaient pas de téléphone portable, pas d’ordinateur, les listes d’enfants étaient fantaisistes…
Alors pour beaucoup d’écoles qui ont fait le choix de 8h45, cet horaire semble poser des difficultés et ont fait explosé les garderies du matin...La fin de matinée à 11h45 le midi, semble inadaptée aux écoles a deux services de cantine.
L’accompagnement scolaire porté souvent par des enseignants explose transformé le plus souvent en étude car 18 élèves... Les problèmes de locaux, les jours de pluie ,il y en a eu, avec évidemment la question épineuse de l’occupation des salles de classe, nous y sommes d’ailleurs opposé…
Alors les familles attirées par la pub des récré-actives, sembleraient avoir comme conséquence, mais c’est à vérifier, je dis bien sembleraient avoir comme conséquence, une diminution des inscriptions pour les activités payantes à coefficient familial et notamment sur la fréquentation des différentes associations partenaires du projet et MJC. Il faudra regarder cela avec beaucoup de vigilance. Vous l’avez dit et c’est en effet une réalité, les maternelles sont les grandes oubliées de cette réforme : les horaires sont inadaptés à des jeunes enfants de 2 ans et demi à 6 ans… Alors oui le rythme français est en effet unique en Europe et la volonté de changement était souhaitable. Mais cette reforme n’y répond pas. Aujourd’hui le premier bilan c’est que les enfants restent plus longtemps au sein de l’établissement scolaire. Vous, très occupé à gérer l’intendance, le contenu pour les enfants et les familles d’aujourd’hui semblent avoir été oubliées. Le plus grave aussi c’est qu’il a existé dans bien des écoles le problème des responsabilités important, des enfants après 16h qui ne semble pas réglé partout encore aujourd’hui. Alors « Ce qu’il fatigue l’enfant c’est l’échec scolaire » dit Philippe Mérieux, cette réforme va-t-elle apporter des réponses à ces sujets importants ou juste fatiguer davantage les enfants ?
La loi adoptée dans ces intentions d’améliorer les rythmes scolaires et réduire les inégalités n’a pour l’instant pas trouvé de bonnes concrétisations selon le territoire grenoblois. Une année de plus s’avérait donc nécessaire pour éviter une telle rentrée. Nous serons à l’avenir extrêmement vigilants sur la mise en œuvre de ces prochains mois la souhaitant apaisée, la souhaitant de qualité pour l’ensemble des enfants grenoblois. Je vous remercie.

Vote du groupe : ABSTENTION




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 30/09/13