Conseil Municipal du 30 septembre 2013

Billet d’humeur

par le groupe des éluEs

Hommage à François Suchod récemment disparu. François était notre compagnon de route durant les 2 derniers mandats. Merci au Maire d’avoir rappelé qu’il était écologiste.

Stéphane Letexier bénéficie d’une promotion, DGA (directeur général adjoint) Solidarité
Aymen Ben Miled, DGA Ressources Humaines

Question orale sur le projet de vente de l’Orangerie.
Réponse du maire : la ville possède 1 million de m2 de bâtiments publics. L’Orangerie n’est pas mise en vente, malgré le mot figurant dans l’appel public : « La ville de Grenoble propose à la vente un immeuble »…. Ce n’est pas une mise en vente ! Comprenne qui pourra !
Mais pour nous, le mot « vente » est clairement défini dans le dictionnaire : transfert de propriété contre de l’argent.

Le conseil municipal démarre par le bilan de la rentrée scolaire et du projet éducatif
Finalement, on en revient à l’important et le conseil municipal démarre par la délibération sur la rentrée scolaire. « La rentrée scolaire s’est passée » mais sans la qualifier, ni bonne, ni difficile. Observation que les parents demandent fortement des activités.
Avec le passage à ces nouveaux horaires pour toutes les communes en 2014, cela devrait permettre de professionnaliser les animateurs, dans le cadre d’un accord inter-communes.
Il y a eu selon l’adjoint, toute la concertation nécessaire.
Cependant, il reste de nombreuses questions restées sans réponse.
La droite dit que les écoles sont sous dimensionnées face aux besoins de places pour les demandes des jeunes enfants. Ils font remarquer que la volonté de respect de la chronobiologie des enfants est mise à mal.
Très bonne intervention de Marina Girod de l’Ain, qui a rappelé ce qui a rendu difficile cette rentrée. Elle a rappelé à juste titre que ce qui entraîne les difficultés chez les enfants « c’est l’échec scolaire ». Nous redisons aussi qu’il ne peut être question d’utiliser les salles de classe pour le périscolaire. _ Or, aujourd’hui, en raison d’une pénurie de places il pourrait s’avérer nécessaire de les utiliser.
Selon le président du groupe PS, « tout s’est bien passé ». La brosse à reluire est toujours en action.
Jérôme Safar affirme que le terme « rentrée chaotique » n’est pas adapté et mériterait plus de discernement de notre part.
Paul Bron ne nie pas les difficultés et regrette que nous ne soyons pas encore séduits par cette belle et grande mise en œuvre grenobloise de la réforme.
On dira que finalement, cette année était un « brouillon » et que la vraie mise en œuvre de cette réforme sera une belle aventure en septembre 2014. Dommage pour les cobayes !

Intervention au sujet d’Envoyé Spécial sur France 2 sur la Villeneuve.
Jérôme Safar, rappelle tout le positif de la réalité de la Villeneuve. Ce reportage a blessé les habitants et les militant-es des associations, gratuitement. Lorsqu’on sait aussi que certaines images étaient des mises en scène pures et simples. Qu’est ce qui peut motiver un ou une journaliste à faire un tel reportage ? Philippe Meirieu a coutume de dire, que les médias télévisés sont à la fois le meilleur et le pire et que les raccourcis et les images chocs, ne donnent pas du tout la possibilité de réfléchir, mais au contraire peuvent apporter la consternation.
Un élu municipal-sénateur, a indiqué que demain, au cours de son intervention au Sénat sur la Loi audiovisuelle, il se chargera d’exprimer son indignation sur un tel document. Le cumul des mandats, quelle aubaine ! Çà permet de pouvoir faire toutes les promesses en jouant sur les deux tableaux, et au passage, de faire croire qu’il serait important de préserver cette aberration française du cumul des mandats !

La remise en eau du Drac va pouvoir se réaliser, cependant, la ville de Grenoble, refuse, il faut le dire clairement, que l’eau de Grenoble soit chlorée. Nous avons cette chance d’avoir une eau totalement pure et sans traitement et nous voulons la préserver. Nous comprenons néanmoins que la biodiversité doive aussi être restaurée, alors il faut chercher la bonne solution et mettre tout en œuvre pour aboutir à une solution satisfaisante pour tout le monde : la protection de la biodiversité et de l’eau pure et non chlorée.
Concernant l’eau chlorée, nous tenons à préciser, que des études épidémiologiques commencent à démontrer les atteintes à la santé entraînées par le chlore de l’eau.

Pour l’aménagement de la Presqu’île, nous n’avons pas observé les emplacements et les commerces dans les projets de constructions présentés. La réponse est « soporifique », il y aura tout cela en pied d’immeuble et l’école sera construite. Pour cette dernière, ce n’est pas avant 2017 ! Des algécos risquent de se développer pour accueillir des classes !

Faire adhérer la ville de Grenoble à l’Agence France Locale pour obtenir des prêts plus avantageux que ceux des banques classiques n’est pas de bon augure. En effet, les banques refusent de prêter aux collectivités locales, comme aux entreprises d’ailleurs, parce qu’elles ne veulent prendre aucun risque. Alors que les contribuables ont largement financé toutes les erreurs de gestion des banques et payent leurs prêts toxiques, être aujourd’hui obligé d’aller s’organiser différemment pour financer les investissements publics, c’est juste insupportable !!!

La Compagnie de chauffage, La conseillère déléguée justifie tout, même si ce soir elle a reconnu que les augmentations de tarif ont peut être été abusives. C’est une maigre reconnaissance, mais il faut toujours noter les progrès. De même, qu’il faut reconnaître les efforts de travail avec le Collectif pour un chauffage urbain juste et solidaire dont l’aboutissement a été quelques améliorations, et une baisse de 8 % annoncée. Cependant le compte n’y est pas, et la CCIAG devrait aller beaucoup plus loin sur la transparence de ses comptes pour nous permettre de savoir si oui ou non, il ne serait pas possible de prévoir un tarif de chauffage qui aurait pour préoccupation majeure : un service de qualité au juste prix, tout en ayant le souci absolu d’entretenir et maintenir le réseau.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 30/09/13