Conseil Municipal du 8 juillet 2013

Délibération n°33-A 003 STATIONNEMENT régulation du stationnement sur le territoire démonstrateur de l’éco-cité grenobloise de la Presqu’île.

par Hakim Sabri

Cette délibération semble vouloir réduire la place de la voiture en ville, puisque ce projet prévoit de maintenir à son niveau actuel le nombre de 10 000 places de stationnement sur la presqu’île, alors que la densité urbaine va doubler.

Nous ne pouvons qu’approuver cet objectif mais nous nous étonnions que certaines décisions allant dans le même sens n’avancent pas…voire même avortent. Et nous doutions de la réelle volonté politique de prendre certaines décisions courageuses pour réduire cette place de la voiture en ville.

Ainsi de la protection de l’atmosphère. Notre agglomération était en pointe sur le projet de ZAPA jusqu’à l’arrêt de ce dispositif par l’Etat. Un Plan de Protection de l’Atmosphère en avait pris la suite. Ces projets ont étés portés pendant des années par Jean-Marc UHRY, 3e vice Président à la communauté d’agglomération en charge de l’environnement du développement durable et de l’énergie climat. Jusqu’à ce qu’il remette sa délégation. Cette décision grave, forte, nous permet enfin de comprendre les raisons du blocage de ces décisions. M. UHRY nous explique en effet qu’il s’est vu dans l’obligation morale de rendre sa délégation du fait d’avoir appris que le président de la Métro Marc BAIETTO et le maire de Grenoble Michel DESTOT avaient été reçus par le préfet et avaient décidé, à cette occasion, sans concertation, du report du PPA « plan de protection de l’Atmosphère » en septembre 2014, soit après les élections municipales.
M. UHRY s’est désolé qu’il n’y ait pas de volonté politique de s’attaquer au problème de la pollution atmosphérique. Ajoutant : « à chaque fois que la problématique de l’air avait été inscrite à l’ordre du jour, elle était toujours reportée ».
Pour notre part nous n’avons eu de cesse de réclamer la mise en place de ce PPA qui a pris des années de retard. Nous ne pouvons accepter un nouveau report motivé par des considérations électorales, alors qu’il s’agit de la santé des habitants de la cuvette...

Nous sommes étonnés de ces déclarations car de nombreuses études ont montré que l’une des premières préoccupations des Grenoblois était la qualité de l’air qui est un grave problème de santé publique. La population est prête mais visiblement pas les élus.
Il y a là quelque chose qui nous échappe et mériterait certaines explications de la part du Maire.

En attendant nous tenons à rendre hommage à Jean-Marc UHRY pour son engagement pour tenter d’améliorer la qualité de l’air que nous respirons. Tous les habitants de notre agglomération, et parmi eux les plus fragiles, peuvent lui être reconnaissant pour son action, même si des obstacles qu’il n’aurait pas du trouver sur sa route l’ont limité.

Vote du groupe sur cette délibération :

  • POUR



Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 8/7/13