Conseil Municipal du 8 juillet 2013

Délibération n° 4-C 038 EDUCATION Offre scolaire du secteur 1 et projet de construction du groupe scolaire Ernest Hareux

par Gilles Kuntz

Je tiens à souligner que cette délibération n’a pas été présentée en commission Culture Sport Education Jeunesse. C’est dommage car des études sont jointes en annexe à la délibération dont nous n’avons pas eu le temps de prendre connaissance.

La reconstruction de l’école sur le quartier Jean Macé, sur la rue Ernest Hareux, pose plusieurs questions.
D’abord le choix fait d’une reconstruction – démolition, justifié par des études que nous n’avons pas eues et qui ont montré que le surcoût de la reconstruction n’était que de 10% pour beaucoup d’avantages, tels que bâtiments BBC, accessibilité, etc. Nous voulons bien vous croire, mais cette affirmation telle que vous nous la présentez ne repose pas sur des éléments qui nous permettent de nous faire notre propre opinion. L’école Jean Macé est une école certes vieillissante, mais il y a de nombreux bâtiments, elle est vaste et pourrait très bien être réhabilitée, avec peut être un problème sur l’accessibilité mais j’y reviendrai.
L’autre question qui se pose concerne la prévision, ou plutôt l’imprévision des effectifs scolaires. La délibération présente quelques données du passé, les effectifs des dernières rentrées ont été comptés. Puis une extrapolation des effectifs sur quelques années, sans qu’ils soient ventilés par niveau. On a l’impression qu’il s’agit juste de l’application d’une proportionnalité simple. Cela ne fait pas très sérieux. Pourtant, l’Agence d’Urbanisme a toujours en charge la prévision des effectifs scolaires, chaque année. L’adjoint à l’éducation a d’ailleurs fait référence dans une réunion à cette étude, mais pour l’année 2003. Nous ne comprenons pas pourquoi cette étude qui est chaque année inscrite dans le travail que doit faire l’agence d’urbanisme n’est pas réalisée.
Le Clos des Fleurs s’est construit sur ce quartier, et comment se fait-il que l’arrivée d’habitants, et notamment de familles, n’ait pas été prévue ? On a aujourd’hui des données démographiques et des indicateurs qui permettent d’être plus précis sans avoir à attendre que les appartements soit habités pour connaître la composition des familles.

La position de l’école pose problème aussi. On l’appelle l’école « Ernest Hareux » mais on voit bien qu’elle est plus proche de la rue Durant Savoyat, donc plus proche du bruit que l’école Jean Macé actuelle. Il faut savoir que la rue Durant Savoyat se prolongera par un pont, qui ainsi que vous l’avez affirmé lors du dernier conseil municipal sera construit. Ce pont permettra de délester le trafic de l’autoroute de ce coté de l’Isère. Donc une exposition au bruit, qui se retrouve dans l’étude annexée qui place la rue Durant Savoyat en zone rouge pour le bruit.

Un bon point pour la reconstruction est l’accessibilité. Cette nouvelle école sera évidemment construite aux normes, et donc construite de manière accessible.
A ce sujet, nous nous posons la question de la mise en accessibilité des écoles dans notre ville. A notre connaissance, il n’y en a qu’une par secteur, soit 6 sur la ville. Qu’en est-il de l’accessibilité totale, qui d’après la loi doit être atteinte en 2015. Cet objectif ne sera sans doute pas atteint à cette date, mais il faut le garder au moins pour 2020 !

Pour finir, cette délibération s’appelle « offre scolaire du secteur 1 et projet de construction du groupe scolaire Ernest Hareux », et pas simplement construction d’un groupe scolaire. Car vous indiquez projeter de construire un école sur la presqu’île sur l’ilot Cambridge, et aussi sur le secteur Berriat, pour combler le déficit d’offre scolaire sur le secteur 1. Mais ceci, comme l’inscription de cette nouvelle école Hareux au Plan Pluriannuel d’Investissement, n’ont pas de valeur délibérative, mais sont de simples déclarations d’intention. Je ne veux pas faire de mauvais esprit, mais quand même. Nous sommes proche d’une élection municipale, il convient aujourd’hui d’affirmer qu’on va construire des écoles. Mais qu’en sera-t-il demain ? Il ne sert à rien de délibérer à ce niveau tant que nous n’aurons pas voté une autorisation de programme. Nous espérons que ceci arrivera vite pour cette école, avant les élections municipales. Sinon ce ne serait qu’une promesse sans concrétisation.

Nous demandons des votes séparés.
D’abord sur le premier alinéa concernant les études. Nous observons que la Région ou le Conseil Général ont à leur disposition des études précises, sur les effectifs scolaires de ces tranches d’âge. On se demande pourquoi il n’y en a pas pour les effectifs scolaires plus jeunes et pourquoi l’AURG ne remplit pas sa mission à ce sujet. Nous ne voterons donc pas cet alinéa.
Par contre, nous voterons la délibération générale sur l’école, parce que nous ne voulons pas retarder la prise de décision sur l’autorisation de programme.
Enfin, n’étant pas présent dans le jury proposé, nous ne prendrons pas part au vote sur la désignation du jury.

Vote du groupe sur cette délibération :

  • ABSTENTION sur les études
  • POUR la construction de l’école
  • Ne Prend pas Part au Vote sur le jury



Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 8/7/13