Tribune du Métroscope mai-juin 2013

Pour une véritable refondation de l’école

par Gilles Kuntz

La réforme des rythmes scolaires ne résoudra pas à elle-seule la crise de l’école. S’il est vrai que la journée scolaire est trop lourde pour les élèves, ce que propose la loi (45 minutes en moins par jour) s’avère insuffisant pour la rééquilibrer intelligemment dans l’intérêt des élèves. Les personnels, comme le montre la grève du 12 février, rejettent cette réforme, qui ne changera rien aux finalités de l’école, aux difficultés rencontrées par les élèves, ni aux conditions de travail des maîtres. Ils s’inquiètent des conflits qui naîtront de fait entre école publique, collectivités locales, associations sportives et culturelles. Une telle décision précipitée ne peut qu’accentuer les inégalités entre élèves et entre territoires, avec, en particulier, la privatisation de certains enseignements.

Refonder l’école c’est lui donner d’autres bases et une autre orientation que celles de l’école publique version Ve République : ce n’est certainement pas réparer et réformer juste à la marge son fonctionnement ou son contenu. Le projet de loi Peillon ne remet en cause ni le pourquoi, ni le comment de l’école et surtout pas l’ensemble de son système inégalitaire, compétitif et élitiste.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes du Métroscope