Conseil Municipal du 15 avril 2013 Délibération n° 1-B 009 POLITIQUE DE LA VILLE

Contrat Urbain de Cohésion Sociale : Orientations et programmation des actions de la ville de Grenoble pour l’année 2013

par Marina Girod de l’Ain

Avant une refonte des contrats urbains en 2015 autour de quartiers plus resserrés et moins nombreux, vous nous proposez comme chaque année d’adopter un grand nombre d’actions, 170 exactement. Comme chaque année une certaine perplexité nous gagne devant cette délibération. Combien d’actions sont présentes sur ces financements qui pourtant auraient du trouver un ancrage de droit commun leur offrant ainsi une pérennité. De trop nombreuses actions relèvent des services de la ville ou du CCAS. Ces actions ont pourtant fait leurs preuves depuis le démarrage et devraient relever des budgets des services. On ne peut être qu’inquiet sur leur poursuite. Il en va ainsi pour de très nombreuses actions qui ne relèvent pas d’un supplément d’âme mais du cœur de l’action publique à destination des plus fragiles. Par exemple, l’action de la lutte contre l’obésité portée par le service santé de la Ville relève pourtant de la compétence du service santé scolaire. On est bien ici dans l’exemple même d’un politique de mile feuilles, sans visibilité, sans chef de file et bien fragile. La multitude des heures de réunion consacrées à ce dossier semble inversement proportionnelle aux aides financières apportées. Ainsi, cette année, c’est le tour du Conseil Général et de la CAF de diminuer drastiquement leurs budgets avec la culture en ligne de mire, une fois encore… et pourtant déjà bien fragilisée. La santé depuis plusieurs années voit ses priorités diminuer de manière importante.
On sera donc vigilant pour 2015 de soutenir les actions portées notamment par des associations. La Politique de la Ville aujourd’hui les contraint à une course permanente à l’expérimentation pour rentrer dans les différentes cases des nombreux guichets et les maintient durablement dans la précarité de soutiens ponctuels, comme l’association « La Passerelle ».
Et inversement d’inscrire dans le marbre du droit commun ce qui relève des budgets publics et à destination des plus fragiles.

Vote du groupe : POUR




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2013 RSSConseil du 15/4/13