Conseil Municipal du 16 avril 2012

Regard critique d’un élu écologiste

par Gilles Kuntz

Après ce conseil municipal-éclair d’une heure, il est légitime de se demander s’il était bien nécessaire de mobiliser ainsi les éluEs, le public et la presse pour si peu. Quelques délibérations techniques ne souffrant aucun retard en seraient à l’origine. Visiblement le mot d’ordre avait été donné par la majorité d’en finir au plus vite, certains annonçant des rendez-vous dès 19h. Ils n’ont pas été en retard...

Après une présentation rapide de l’étude de cadrage de l’habitat sur la nouvelle ZAC Flaubert, un débat a pu s’engager sur l’absence d’écoute des habitants par la majorité, celle-ci se permettant même de censurer l’avis contraire du Conseil Consultatif de Secteur 4 dans les Nouvelles de Grenoble, le qualifiant d’« avis motivé et vigilant », alors qu’il s’agissait plutôt d’un avis d’habitants indignés par la fausse démocratie prétendue participative ne laissant que le choix de proposer des aménagements de détail à un projet déjà ficelé. Nous avons aussi dénoncé le mensonge qui consiste à affirmer qu’une 4e déchetterie verrait le jour au nord de Grenoble déchargeant la future déchetterie Charvet, alors que le plan déchets de la Métro voté récemment ne prévoit rien de tel au moins pour les 5 ans à venir.
Une autre délibération concernant l’habitat et la rénovation thermique des copropriétés nous a permis de rappeler notre opposition à la démolition du 50 galerie de l’Arlequin avec de nombreux habitants et architectes dont ceux qui ont conçu ce quartier de Villeneuve. Au lieu de solliciter les aides de la Métro pour isoler les montées du 30 au 120, il aurait été plus responsable de ne pas gaspiller inutilement des fonds dans cette démolition insensée et de suivre le cabinet Interland qui proposait dans son étude commandée par la Ville de faire plutôt de la réhabilitation de l’existant. En attendant, nous avons appris que les déménagements ne se font pas à la vitesse voulue puisqu’il resterait 14 familles sur 68 sans solution.
Enfin une délibération sur les partenariats du Musée de Grenoble nous a permis d’intervenir pour demander des informations sur le projet d’affichage publicitaire privé sur le téléphérique de Grenoble propriété de la Ville. Il nous a été confirmé que l’autorisation en serait demandée jeudi au Conseil d’Administration de la Régie du Téléphérique. Nous ne nous faisons aucune illusion sur le résultat de ce CA dont nous sommes exclus. Espérons que l’architecte des bâtiments de France réagira cette fois-ci avec la même énergie contre cette publicité abusive pour le compte d’une société privée qu’il l’a fait récemment contre un affichage pourtant culturel et public sur la passerelle Saint-Laurent sous les bulles...




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2012 RSSConseil du 16/4/12