Conseil Municipal du 19 décembre 2011 Délibération 24-B 014 - POLITIQUE DE LA VILLE

Avenant expérimental au Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) 2011, pour la Zone Urbaine Sensible/ Zone Franche Urbaine (ZUS/ ZFU) Villeneuve - Village Olympique

par Gilles Kuntz

Puisque M. Safar a mentionné l’ANRU, je voudrais citer une partie de l’éditorial de « Traits d’Union », le journal de l’union de quartier de Villeneuve 1. _ Celle-ci y déplore une concertation insuffisante depuis 3 ans. On m’a reproché d’avoir avancé cette idée prétendument fausse, je vais donner la parole des habitants à travers leur Union de Quartier. « Au terme de ces trois ans (…), nous pouvons exprimer notre mécontentement et notre déception sur le manque d’une vraie concertation et s’interroger sur l’insuffisance d’informations sur l’avancée du projet dans sa globalité. Car tout au long de sa réalisation, ce projet nous a été présenté morcelé, segmenté, sans informations sur les articulations entre ses différentes composantes.
Aujourd’hui, les habitants de notre quartier, propriétaires, locataires et conseillers syndicaux sont inquiets. Ils réclament des informations précises sur les perspectives des interventions, le respect des cahiers des charges, les engagements pris dans le cadre de la convention ANRU. Quand au volet social de ce projet, bien que des annonces aient été faites, la réalisation tarde à venir. Les moyens restent limités, les problèmes de logement, le chômage, la précarité, les incivilités demeurent ; et les habitants ont le sentiment que notre quartier est abandonné. »

Ces quelques extraits permettent de retranscrire la tonalité. Les habitants attendent beaucoup des actions des collectivités et de l’Etat, et ils sont relativement déçus sur la façon dont cela est mené.
Aujourd’hui, vous nous proposez un projet expérimental de CUCS. Je m’exprimerai sur deux thèmes parmi les trois mis en avant.

Sur l’éducation, vous savez que sur le secteur de la Villeneuve, il y a deux collèges, Olympique et Aubrac, dont le lycée de rattachement est le Lycée Mounier. Un autre collège y était rattaché, je le dis au passé puisque ce n’est plus le cas, le collège Charles Munch. Or, l’apport des élèves venant de ces trois collèges créait la mixité qui aujourd’hui risque de disparaître au lycée Mounier. Il y avait également des options, des BTS, tout cela a été enlevé à ce lycée. Et aujourd’hui, l’Etat, qui est notre partenaire dans le CUCS, refuse de reconnaître le jugement du Tribunal Administratif qui lui demande de remettre le lycée en ordre de fonctionnement tel qu’il l’était avant les mesures annoncées par la Région et invalidées par le tribunal, c’est-à dire réoccuper les bâtiments qui ne présentent aucun risque pour les élèves et permettre d’avoir un lycée qui fonctionne pour tout le secteur. Nous aimerions que Monsieur le Maire, et les autres parlementaires de notre assemblée, interviennent auprès du Ministre pour qu’il demande au Recteur de l’académie d’inscrire dans la dotation horaire globale de Mounier plus de 3 classes de seconde, c’est-à-dire de ne pas continuer à faire fonctionner le lycée dans une optique de fermeture. Dans 2 ans, il n’y aura plus que 9 classes au total, ce sera un « micro lycée », sans aucune diversité.
Aujourd’hui, les élèves de Munch qui veulent aller à Mounier sont orientés vers d’autres lycées, les élèves qui veulent faire des options particulières ne peuvent plus aller à Mounier. Nous attendons de vous que vous interveniez, et nous ne sommes pas les seuls. Nous avons été saisis par des parents d’élèves pour une intervention rapide.
Ce secteur éducatif est très important, c’est un moyen pour sortir ce quartier de ses difficultés.

Le deuxième point porte sur la thématique prévention, que vous avez ré-intitulé sécurité. On voit bien le glissement sémantique dans les propositions : la vidéo-surveillance devient ainsi vidéo-protection… Je voulais simplement indiquer que dans cette proposition, on veut ajouter des caméras et continuer l’expérimentation, pour laquelle nous n’avons encore aucun résultat après deux ans. Nous n’avons par exemple aucun rapport du comité d’éthique créé à l’occasion. Nous avons juste lu que le Village Olympique posait un problème : les opérateurs de téléphonie n’ont pas câblé en fibres optiques ce quartier, ce qui pose un problème de raccordement des futures caméras. Comment seront-elles branchées, qui paiera l’installation des réseaux, autant de questions sans réponses.
Pour nous, utiliser des crédits de politique de la ville pour installer des caméras et payer du personnel devant des écrans, c’est complètement contraire à ce que nous voulons et veulent les habitants : de la présence humaine dans les quartiers. Les employés municipaux qui vont regarder les caméras seraient beaucoup plus utiles en étant sur le quartier, et pas seulement en s’arrêtant à 20h mais aussi le soir. Le retour des services publics sur ces quartiers est important : que les colis puissent y être distribués comme ailleurs ; que des antennes de services publics locaux ou nationaux y soient implantées ou réimplantées… On peut citer beaucoup de services publics qui ont été dégradés sur ce quartier.
Les services municipaux ont à y renforcer leur présence. Plus il y aura de personnels municipaux sur le quartier, moins forte y sera la délinquance. C’est là aussi que se joue la prévention. Quand il y a des personnes qui sont présentes, un certain nombre de comportements ne se développent pas. En particulier des personnes investies d’une certaine autorité. Les gens derrière les caméras ne seront pas sur le terrain…

Nous nous abstiendrons donc sur cette délibération car nous considérons que les crédits sont mal utilisés.

Votes :
Groupe ES : ABSTENTION
Le reste : POUR




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2011 RSSConseil du 19/12/11