Conseil Municipal du 21 novembre 2011 Délibération 2-B 027 POLITIQUE DE LA VILLE

Villeneuve - Renouvellement urbain et social de l’Arlequin - Restructuration des espaces publics des secteurs Arlequin Nord et Crique centrale - Attribution du marché de maîtrise d’œuvre.

par Maryvonne Boileau

Cette délibération est une belle démonstration sur la conduite du renouvellement urbain et social de l’Arlequin.
Après que l’Etat ait demandé un nouveau temps de réflexion pour la délibération anciennement n° 1 sur les CUCS, nous continuons le renouvellement urbain sur le bâti.
Il serait préférable de parler de renouvellement urbain sur le bâti et enlever le mot social. Sauf si l’on considère que démolir le 50 est une forme de renouvellement social.
Nous continuerons de voter contre cette délibération en raison de la démolition du 50. Nous regrettons que les interrogations des habitants n’aient pas été suffisamment entendues et prises en compte.
La démolition de 60 logements ne résoudra pas les problèmes de la Villeneuve et surtout ne permettra pas d’ouvrir la vue sur le Parc Jean Verlhac comme indiqué dans tous les papiers de justifications de cette opération.
Certes, il y a de la vacance à la Villeneuve et nous savons qu’il y a des refus de la part des demandeurs de logements.
Nous continuerons d’insister pour qu’une vraie prise en compte des problèmes sociaux sur ce quartier et comme nous l’avons indiqué dans nos propositions d’un autre budget, nous préférons qu’il y ait beaucoup plus d’éducateurs et d’acteurs de rues dans ce quartier, plutôt que le principe de démolition, à fortiori sans aucune délibération concernant les CUCS.

Pour terminer, les démolitions ont un coût non négligeable sur les finances des organismes de logements sociaux. Au moment d’une ponction importante pour ACTIS à la fois sur les résultats obtenus par la vente de logements du Nord Isère, cette vente qui était destinée à l’amélioration du patrimoine de l’agglomération notamment sur l’isolation thermique et maintenant avec l’augmentation de la TVA sur la construction sans oublier que c’est l’organisme n° 1 français de la taxe foncière, tout cela sur un organisme qui a 70 % de son patrimoine en ZUS, on voudrait détruire le principe même des organismes publics de logements sociaux que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Vote du groupe sur cette délibération : CONTRE




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2011 RSSConseil du 21/11/11