Tribune des Nouvelles de Grenoble juillet-août 2011

Les associations en grand danger

par Hakim Sabri

À Grenoble comme ailleurs, les associations couvrent tous les champs de l’action publique, et même au-delà. Elles sont des relais, souvent uniques, et des partenaires indispensables à nos collectivités. Elles sont les « institutions » auxquelles les français font le plus confiance, bien avant les élus politiques, ce qui devrait nous inciter à davantage d’humilité. Elles ont une audience permanente, large, plurielle, à leur image. Elles sont le moyen le plus évident pour les citoyens de prendre une part active à la vie, au développement, à la solidarité dans notre ville. L’engagement bénévole est devenu indispensable dans de nombreux domaines où l’action publique ne peut pas être seule présente : c’est une évidence dans le secteur humanitaire et caritatif mais aussi dans la culture, l’environnement, le sport ou l’éducation populaire.
Pourtant aujourd’hui, la vitalité du monde associatif n’a d’égale que la difficulté à laquelle il est confronté.
Les associations sont en danger. Ce n’est pas nouveau, elles nous alertent depuis longtemps sur leur situation, notamment financière. Si le désengagement de l’Etat porte une lourde part de responsabilité, il ne faut pas pour autant, nier l’impact des choix politiques locaux. Et si les finances publiques ne sont pas extensibles à volonté, nous sommes en droit de nous interroger sur leur répartition et sur certaines pratiques.
Ainsi, la ville de Grenoble aura été partenaire en quelques semaines de plusieurs évènements dont certains très discutables. On pense aux « petits jeux Mac Do » fin mai, avec la mise à disposition gratuite de l’anneau de vitesse à une multinationale de la Malbouffe, au critérium du Dauphiné début juin avec une forte subvention. Même chose pour le tour de France ce mois de juillet dont l’étape à Grenoble coûtera très cher à la Ville.
Le traitement de ces partenariats, ferait pâlir d’envie nombres d’associations pour lesquelles les discussions avec la ville sont difficiles.
L’argent public se fait rare. L’urgence d’aujourd’hui est de soutenir activement les acteurs associatifs. Ce sont eux qui sont souvent en première ligne face aux dégâts infligés par l’élite financière et les choix politiques favorables aux plus fortunés.

Avant chaque Conseil Municipal, notre groupe vous donne un rendez-vous citoyen pour débattre, ensemble, de l’actualité municipale. Vous trouverez les dates et lieux de ce rendez-vous sur notre site Internet, tout comme nos propositions, actions et réactions : www.grenoble-ecologie-solidarite.fr




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes des Nouvelles de Grenoble