Conseil Municipal du 23 mai 2011 Délibération n°7-A 019 URBANISME AMENAGEMENT

EcoCité grenobloise : Programme d’Investissements d’avenir - Conventions avec la Caisse des Dépôts et Consignations.

Par Olivier Bertrand


Je vais intervenir sans présentation préalable de la délibération. L’idée de mettre en avant et d’expérimenter des solutions écologiques pour construire la ville de demain est intéressante. D’ailleurs la lecture du dossier qui nous a été transmis et notamment du recueil des actions est particulièrement instructive : on voit se dessiner certaines solutions pour faire évoluer positivement notre vivre ensemble. Il y a beaucoup, trop à notre gout, de projets très techno mais il y a aussi heureusement des projets à dimension plus sociale pour le maintien à domicile des personnes âgées ou les colocations. Il y aussi un effet compilation : on retrouve dans le recueil d’actions des projets que l’on connaît déjà et qui prennent maintenant le label EcoCité comme la ZAPA ou l’agence de mobilité.

Ce qui nous semble vraiment regrettable c’est la conception même de ce programme : Il s’agit d’un dossier particulièrement important avec des dizaines de millions à la clé et pourtant, on le découvre pratiquement au dernier moment : plusieurs délibérations en ont déjà parlé en quelques mots mais c’est la première fois que nous délibérons sur les actions elles mêmes. Vous dites que ce projet a mobilisé divers partenaires mais, tous ces partenaires sont des institutions publiques et des entreprises, jamais les habitants et les associations grenobloises n’ont été associés. Le fondement même du développement soutenable d’une ville implique d’éviter les démarches « hors sol », c’est-à-dire en dehors des personnes qui seront amenés à vivre dans votre « démonstrateur » comme vous dites.

A Strasbourg par exemple, autre ville qui a été retenue dans l’appel à projet, les habitants ont été associés très en amont et une association s’est même formée pour participer à la démarche. On en est loin chez nous.

Mais ce qui nous semble le plus marquant à travers cette délibération, c’est la fixation que vous faites sur une partie de la Ville : on a l’impression qu’en dehors de la presqu’ile et de l’Esplanade, point de salut. Le dossier que vous avez déposé en 2009 concernait 3 polarités et le centre ville, autant dire l’ensemble de l’agglomération. Au final, en vous justifiant derrière une logique de démonstration, tous les financements demandés vont aller sur une seule partie de la ville : la presqu’île. On avait déjà les financements via le projet Giant, le plan Campus, l’institut de recherche technologique, on a maintenant EcoCité. On est vraiment rentré dans une logique de ville à 2 vitesses : des moyens très conséquents, hors du commun pratiquement, mis au service d’une vision techno-scientiste de la ville ; des moyens normaux, le plus souvent insuffisants, pour tous les autres quartiers qui ne rentrent pas dans cette logique là. Nous regrettons ce déséquilibre, et nous souhaitons vivement que, comme dans la plupart des autres projets français retenus dans l’appel Ecocité, nous engagions rapidement une démarche concernant l’ensemble de l’agglomération.

Réponses de la majorité Mr De Longevialle :
- le périmètre choisi est une volonté d’y associer la métro, et qui correspond aux actions qui seront menées. Siebert : sur le périmètre : démarche dans laquelle on va chercher des subventions pour l’agglo, donc on n’a pas toute la maitrise. Le dossier s’est construit avec l’Etat, et c’est l’Etat qui nous a « imposé » le périmètre. Toutes les opérations doivent avoir un caractère reproductive avéré. Chiron : sur la mobilité, le projet repose sur une action forte en faveur des modes doux, et on peut le faire là car il n’y a pas grand-chose qui existe déjà.

Mr Destot :
- deux délibérations « cadres » : en 2008 à la métro, en 2009 au conseil municipal.
- tout le contraire d’une ville à deux vitesses : passer de l’écoquartier à l’écocité. Une réflexion globale à l’échelle de l’agglo.
- périmètre limité pour gagner en concret

Vote du groupe : ABSTENTION




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2011 RSSConseil du 23/5/11