Tribune des Nouvelles de Grenoble mai-juin 2011

Dans quelle ville voulons-nous vivre ?

par Olivier Bertrand

Le 22 avril dernier, le Préfet de l’Isère a dévoilé les grandes lignes de ce qui sera d’ici quelques mois notre nouveau cadre intercommunal. Nous avançons à grand pas vers une « Communauté Urbaine », c’est-à-dire une Métro élargie à 450 000 habitants et aux compétences renforcées. Notre groupe est favorable au renforcement de l’intercommunalité : aujourd’hui, le cadre communal ne correspond plus à nos réalités de vie. Le passage en communauté urbaine permettrait notamment d’avoir une politique d’urbanisme à l’échelle intercommunale et ainsi de lutter contre le conservatisme de certaines communes en matière de logement social. Plusieurs autres politiques comme les politiques culturelles ou les équipements sportifs (piscines) mériteraient d’être gérées à ce niveau.

Dans quelle ville voulons-nous vivre ? devient la question fondamentale à se poser, pour ce passage en communauté urbaine. Les nouveaux moyens apportés, permettent de réintroduire un véritable débat politique à la bonne échelle. Mais pour nous écologistes, cette réorganisation ne doit pas être le prétexte pour libérer la mégalomanie de certains de nos « grands élus » qui y voient l’occasion de se mesurer aux grandes villes européennes et en premier lieu à Lyon. Nous refuserons fermement la bétonisation de notre ville. Nous continuerons à plaider pour une ville « à taille humaine » et à défendre une coopération plutôt qu’une compétition, entre les villes de Rhône-Alpes et avec les intercommunalités proches (Grésivaudan, Voironnais…). Nous voulons améliorer la démocratie intercommunale et souhaitons que très rapidement soit décidée l’élection directe des élu-e-s communautaires au scrutin de liste à la proportionnelle et paritaire sur la base d’un programme politique soumis aux électeurs.

Le changement à venir aura des répercussions concrètes sur notre cadre de vie. Ce changement sera accepté et réussi, si tous les habitants sont informés et associés aux procédures. En imposant les nouvelles intercommunalités à marche forcée, le gouvernement bafoue une fois encore, la démocratie. Toutefois, les élu-e-s locaux ne doivent pas en profiter pour « s’arranger » entre eux, sans débat avec les grenoblois : si le cadre est imposé, il nous revient d’inventer les politiques écologiques, sociales et démocratiques des années futures.

Avant chaque Conseil Municipal, notre groupe vous donne un rendez-vous citoyen pour débattre, ensemble, de l’actualité municipale. Vous trouverez les dates et lieux de ce rendez-vous sur notre site Internet, tout comme nos propositions, actions et réactions : www.grenoble-ecologie-solidarite.fr




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes des Nouvelles de Grenoble