Conseil de la Métro du 3/12/10

Métro : regard critique d’un élu écologiste

par Gilles Kuntz

Le Débat d’Orientation Budgétaire semblait devoir être le point central, mais l’exécutif a choisi de mettre l’accent sur la Politique de la Ville avec une « définition de la politique de solidarité et de cohésion sociale à l’échelle de l’agglomération ». Il n’est jamais trop tard pour définir une politique que l’on développe depuis des années dans les quartiers qui peuvent accéder aux financements spécifiques. Seule nouveauté, mais elle est de taille : la Métro se donne le droit de définir elle-même les quartiers où elle choisit d’intervenir. Très bien pour des quartiers comme l’Alma à Grenoble qui en était exclu, mais comment la Métro et les autres collectivités feront-eles sans les financements nationaux ?

Le DOB est arrivé plus loin dans les débats. Si l’exposé du vice-président appuyé par une projection a été clair, il n’en reste pas moins que d’ici le vote fin janvier des choix restent à faire : quelle politique jugeons nous prioritaire pour être maintenue et renforcée en ces temps difficiles pour les finances avec la réforme de la fiscalité locale ? Peut-on continuer à soutenir les investissements high-tech au risque de développer une agglo à deux vitesses ? Pour nous il est clair que nous devons changer de politique et soutenir en priorité les emplois durables de l’économie sociale et solidaire et de l’économie de services qui servent à tous les habitants. Sans cette remise en cause, nous allons vers des hausses de 10 % voire plus des taux d’imposition que la Métro pourra fixer en 2011. Cela serait insupportable pour beaucoup de nos concitoyens frappés par la crise sociale.
Côté charges de personnel, je suis intervenu pour évoquer la hausse importante (3,6%) de la masse salariale de la Métro en indiquant bien que cela était favorable aux personnels, mais que par souci d’équité il fallait coordonner nos politiques entre les différentes collectivités. Que 40% du personnel ait été promu cette année dans ce contexte difficile me parait aller bien au delà de nos possibilités financières. Quant au recrutement d’un nouvel administrateur chargé de « d’un emploi administratif à usage fonctionnel de chargé d’expertise et de conduite de projet », je me suis abstenu car la réponse du président pour justifier ce nouvel emploi ne m’a pas semblé d’une grande clarté !
La séance a aussi débattu d’un vœu pour mettre à l’étude un péage urbain qui a été repoussé parce que non présenté en commission. Partie remise ?




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 3/12/10