Conseil de la Métro du 24 septembre 2010

Métro : regard critique d’un élu écologiste

Par Gilles Kuntz

Ce conseil de rentrée qui coïncidait avec le forum citoyen sur les déplacements organisé par le Conseil Général s’annonçait assez technique sans grand dossier. Mais un collectif baptisé Solidarité roms s’était invité au début après avoir vainement demandé qu’on lui accorde une prise de parole devant l’assemblée. Après une interruption de séance, il a été décidé de distribuer le texte de l’intervention, que deux vice-présidents recevraient la délégation et qu’un point sur la question de l’hébergement des roms serait mis à l’ordre du jour du prochain conseil. Que de temps perdu avec le froid et la pluie et des familles dans des conditions indignes d’un pays qui se veut terre d’accueil. En disant cela je me suis fait traiter de démagogue ! Qu’ils aillent au moins patauger dans les campements de fortune qui malgré la répression subsistent dans l’agglomération pour savoir de quelle situation ils parlent !

Parmi les autres points à l’ordre du jour, j’en retiendrai deux :
- l’adoption du plan local de l’habitat qui fixe les objectifs commune par commune en matière de logement social pour les 5 ans. Un document synthétique accompagnait la délibération montrant combien est parfois grand le retard de certaines communes par rapport au 20 % de logements sociaux de la loi SRU. Plusieurs communes (presque toutes à droite) astreintes à cette loi manquent de 600 à 700 logements sociaux, mais ne prévoient de n’en construire que 120-160 en 5 ans !! Quand on le leur fait remarquer, les maires de ces communes disent qu’ils font un effort important. Évidemment quand on part de presque rien, on peut doubler voire tripler le nombre de logements on restera encore bien en deçà de la loi !
- un avis sur le Plan de Prévention des Risques Technologiques autour de l’usine Arkema de Jarrie. Le Préfet compte-tenu des risques du procédé chimique à base de mercure utilisé par l’industriel prévoit un périmètre de 4 km dans lequel existent des mesures de restriction des constructions et même des manifestations publiques. Sous prétexte qu’il est envisagé de changer de procédé, la Métro propose de donner un avis réservé à ce plan jugé trop contraignant. Il est vrai que beaucoup de maires veulent minimiser les risques pour répondre aux pressions qu’ils subissent pour accorder de nouveaux permis de construire comme on l’a vu récemment lors des dernières inondations en France. Je n’ai pas suivi l’assemblée en n’acceptant pas de prendre de tels risques avec la vie de nos concitoyens. Il sera toujours temps de réviser ce plan quand les risques auront été réellement limités !




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 24/9/10