CM du 05/07/10 - Délibération 2 – A 014 – URBANISME GESTION FONCIERE

Avenant à la convention de mise à disposition de biens au Département de l’Isère

Intervention de Maryvonne Boileau

Monsieur le Maire, ce n’est pas tout à fait sur cette délibération que notre groupe, souhaite vous poser quelques questions. Mais par contre, étant donné que c’est Monsieur De Longevialle qui expose cette délibération, nous souhaitons faire une requête auprès de vous puisque, depuis 2 ans que votre majorité est installée, pratiquement à toutes les commissions de la Vie Urbaine, l’Adjoint chargé de présider cette commission arrive en retard.

Alors, quand c’est en retard sur ¼ d’heure, 20 minutes, une demi-heure, passons… Certains d’entre nous qui sommes dans l’opposition, nous travaillons donc nous venons entre 12 et 14h sur notre temps personnel mais ça, c’est normal, c’est l’investissement que l’on doit aussi à la vie publique, y compris quand on est dans l’opposition. Mais alors, le comble a quand même été durant la dernière commission.

1h15 de retard. Nous étions, en ce qui nous concerne, tous à la manifestation sur la question des retraites et à 12h30, ne voyant pas l’Adjoint chargé de l’urbanisme, nous nous sommes dit qu’il fallait vite nous rendre à la commission. Malgré notre souhait de continuer à manifester pour ce mouvement qui est tellement important, nous avons dû attendre jusqu’à 13h15, 13h20 l’arrivée enfin de l’Adjoint. En plus, pour cette commission là, ce qui a été le pire, c’est qu’il n’y avait aucun autre Adjoint de la majorité. Bilan : nous étions seulement l’opposition présente à cette commission.

Alors, sans excuse, sans rien, évidemment les services étaient là, attendaient eux aussi. Nous avons demandé « est-ce qu’il y a un mot d’excuse ? Est-ce qu’il y a quelque chose ? ». Rien, pas du tout. Donc, s’il vous plait, Monsieur le Maire, pourriez-vous demander, notamment à cet Adjoint, de bien vouloir être à l’heure lorsqu’il convoque une commission qui est nécessaire et indispensable au débat démocratique ?

Alors, depuis, nous avons reçu un courrier qui nous demande de bien vouloir envisager de changer le jour de la Commission parce que, effectivement, on passerait cela au mardi plutôt qu’au jeudi.

Nous avons aussi oublié de vous indiqué de vous dire qu’à son arrivée à la commission l’adjoint en question nous a dit « j’avais un impondérable ». L’impondérable en question était, on l’a appris un peu plus tard, la participation à la pose de la première pierre de la Chambre des Métiers. Alors, quand on dit un impondérable, on peut penser que c’était pour vous remplacer Monsieur le Maire, parce que vous aviez d’autres obligations. En fait, pas du tout puisque le lendemain, sur le journal, on s’est aperçu que c’étaient et Madame Fioraso et Monsieur Destot qui posaient la première pierre. On peut donc se dire que Monsieur l’Adjoint n’avait pas forcément une obligation à ne pas être là à l’heure à la commission.

Donc, s’il vous plait, merci de bien vouloir demander à vos Adjoints et à vos présidents de commission d’être à l’heure les jours où ils doivent les tenir.

Merci.

Réponse de Michel Destot. Bien, nous vous avons entendus. Ce n’est pas toujours très facile, c’est vrai, de tenir des réunions qui puissent concilier les agendas des uns et des autres. Il est évident qu’il faut trouver le bon jour et la bonne heure mais je demande à Monsieur De Longevialle, comme à tous les présidents, comme à tous ceux qui convoquent des réunions de tenir les horaires. Je crois que c’est quand même une façon de se respecter mutuellement et j’essaie de me l’appliquer à moi-même, sachant qu’il arrive aussi, malheureusement, je ne parle pas d’impondérables mais de moments où il est très très difficile, pour des raisons directes ou indirectes, d’être à l’heure.

Réponse de Philippe De Longevialle. Oui, Monsieur le Maire, je ne vais pas polémiquer avec Madame Boileau. Je comprends parfaitement son mécontentement et je l’ai dis en arrivant, même si je suis arrivé à 13h et non pas 13h15, avec ¾ d’heure de retard. J’en suis sincèrement désolé, auprès des élus de l’opposition qui m’attendaient. Cela étant, le power point sur la Clinique du Mail a quand même été diffusé en mon absence. C’est vrai que, quand il m’arrive parfois, puisque le jeudi est une journée particulièrement chargée, quand il m’arrive parfois d’être en retard, en général, un de mes collègues de la majorité de la commission me supplée et commence la commission en mon absence. Il se trouve que ce jour-là, je ne sais pas pour quelle raison, aucun de mes collègues n’a pu assurer ma suppléance et du coup, la commission a commencé en retard. Je signale cependant que la commission s’est terminée à 13h45, c’est-à-dire ¼ d’heure avant l’heure de fin habituelle et que l’ensemble des délibérations a pu être regardé dans cette commission. Encore uns fois, je renouvelle mes excuses auprès des élus que j’ai fait attendre. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé à l’ensemble des membres de la commission si je pouvais changer de jour car le mardi est un jour qui est beaucoup plus léger en terme d’emploi du temps et donc j’attends la réponse de chacun des membres de la commission. J’essaierai d’être à l’heure à la commission et je demande aussi à mes collègues d’essayer, à chaque fois que c’est possible, de suppléer et de démarrer les commissions quand, pour une raison ou pour une autre, je ne peux pas être à l’heure. Cela étant, même si certaines commissions ont démarré en retard, les retards viennent de tous les groupes politiques et je suis malheureusement pas le seul à avoir un emploi du temps chargé, parfois, on tient les commissions devant un nombre d’élus restreint, ça fait partie de la vie politique. Simplement, je tiens à dire que, sur l’ensemble de ces commissions depuis que je suis élu, j’ai dû en rater une, je crois, sur l’ensemble du mandat, qu’à chaque fois, nous avons pu aborder l’ensemble de l’ordre du jour et que moi, je n’hésite pas à rester une demi heure ou ¾ d’heure de plus s’il le faut pour que l’ensemble des délibérations puissent être vu en commission et que j’ai toujours laissé l’ensemble des élus de l’opposition s’exprimer le temps qu’ils le souhaitaient pendant ces commissions et donc, que les débats ont bien eu lieu. Alors, je veux bien, les critiques sur la forme, il faut aussi regarder sur le fond et je pense que, sur le fond, dans cette commission, en tous cas à chaque fois que j’étais là, les débats ont eu lieu et chacun a pu s’exprimer.

Délibération adoptée. Votes :

-  50 Pour (Verts, Ades, Alternatifs / PS / MoDem / PC / Go)

-  9 Abstention (UMP)




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseils précédents RSSConseils 2010 RSSConseil du 5/7/10